Voici les personnalités qu’on aimerait voir dans le jury d’un « RuPaul’s Drag Race » français

Depuis quelque temps, des rumeurs vont bon train quant à la production d'une adaptation bleu-blanc-rouge de l'émission RuPaul's Drag Race. Alors forcément, il n'en fallait pas plus pour qu'on se mette à imaginer notre jury idéal.

La semaine passée, c'est au micro de RTL que Jean-Paul Gaultier s'exprimait quant à une éventuelle déclinaison made in France de RuPaul's Drag Race. "Ça pourrait se faire, tout à fait, avançait le grand couturier. Ça m'amuserait en plus". Bien qu'il fasse état de "rumeur", il précise également qu'il pourrait figurer dans le jury de cette potentielle adaptation. En tout cas, avec son carnet d'adresses bien rempli, nul doute que le styliste aurait toutes les cartes en main pour convier des guests de choix à ses côtés.

Selon nos sources, un RuPaul's Drag Race hexagonal est en bonne voie. En effet, des producteurs ont acquis les droits de la franchise en vue d'une adaptation. Le projet est en train d'être proposé à des chaînes de télé françaises, sans qu'aucune n'ait encore manifesté de véritable intérêt. Cette frilosité est, malheureusement, peu surprenante. Quoi qu'il en soit, chez TÊTU, projet officialisé ou non, on n'a pas perdu de temps : voici notre sélection de personnalités que l'on croiserait volontiers à la table des juges.

Crédit photo : VH1

Marianne James

Drag Race n’aurait pas la même saveur sans le franc-parler délectable de Michelle Visage. Alors en France, pour arriver à la cheville de cette dernière, on a tout de suite songé à Marianne James. L’ex-juge emblématique de La Nouvelle Star et jury de La France a un incroyable talent est rodée à l’exercice. Et la marraine de la Marche des fiertés de 2019 s’est façonné un statut d’icône gay avec le temps. Et ce qui est sûr, c’est qu’elle a le répondant nécessaire pour faire partie du jury régulier de l’émission. À moins que…

Crédit photo : Marianne James via Instagram

Laurence Boccolini

À moins que le rôle de Michelle Visage ne soit déjà réservé par une autre : Laurence Boccolini. En effet, l’animatrice avait déjà fait part de son intérêt pour l’émission. « Je reçois beaucoup de messages de la communauté qui me disent : ‘Laurence, vous faites quand la version française ?’, avançait-elle à Télé Loisirs en octobre dernier. Je dis que les chaînes françaises ne sont pas prêtes à faire ça, c’est bien dommage ». À travers plusieurs années de Maillon faible, elle a en tout cas prouvé qu’elle avait la carrure pour intégrer le jury d’un Drag Race français.

Crédit photo : Laurence Boccolini via Instagram

Christophe Beaugrand

Présentateur vedette de TF1, Christophe Beaugrand réunit tous les ingrédients requis pour mériter sa place dans le jury d’un Drag Race français. Il est drôle, dynamique, sait être incisif et, évidemment, fait partie intégrante de la communauté LGBTQ+. Petit bonus : il a déjà animé une émission, Big Bounce Battle, la course de trampoline, aux côtés de Laurence Boccolini, prouvant que leur alchimie doit être valorisée dans cette potentielle adaptation.

Crédit photo : Christophe Beaugrand via Instagram

Patachtouille

De son véritable nom Julien Fanthou, Patachtouille est la « créature » aux airs de drag-queen qui fait les beaux jours du cabaret de Madame Arthur – hors période Covid, bien entendu. Avec son caractère haut en couleur et ses tenues qui le sont tout autant, ce personnage singulier qui a fait sensation dans « Les Crevettes Pailletées »  ferait un juge occasionnel des plus appropriés.

Crédit photo : Julien Fanthou via Instagram

Amanda Lear

Impossible de penser à une version française de Drag Race sans envisager Amanda Lear dans le jury. Avec son esthétique toujours très camp et son engagement infaillible pour les droits LGBTQ+ en France, l’artiste aux multiples casquettes peut claire prétendre à un siège de l’émission.

Crédit photo : Amanda Lear via Instagram

Bilal Hassani

À 21 ans, Bilal Hassani jouit d’une carrière admirable et brille avec une apparence qui détourne les codes de genre habituels. En plus d’être ouvertement gay, il possède tout l’enthousiasme nécessaire pour être juge de l’émission. Nul doute qu’il saura repérer une wig mal fixée en un rien de temps !

Crédit photo : Bilal Hassani via Instagram

Mika

Pendant plusieurs saisons de The Voice, Mika a prouvé qu’il pouvait être un excellent juge, avec beaucoup de bienveillance, de curiosité et, parfois, de piquant. L’imaginer face à des drag-queens s’impose comme une évidence.

Crédit photo : Mika via Instagram

Nicky Doll

Malgré son expérience dans la saison 12 de Drag Race, pas sûr que Nicky Doll ait encore les épaules pour prendre la place de RuPaul dans une adaptation française : cela dit, elle a la classe et la légitimité requises pour se retrouver dans le jury.

Crédit photo : Nicky Doll via Instagram

Kiddy Smile

Les amateurs et amatrices de drag savent que cet art-là est intimement lié au voguing, dont Kiddy Smile s’est imposé comme l’un des principaux représentants auprès du public français. Il serait donc logique de le retrouver parmi les juges, d’autant plus lors d’épreuves de lip sync éliminatoires.

Crédit photo : Kiddy Smile via Instagram

Christine and the Queens

Si l’on devait citer une icône contemporaine de la communauté LGBTQ+ aussi bien connue à l’échelle française qu’à l’international, le nom de Christine and the Queens viendrait tout de suite à l’esprit. Engagée, créative et possédant une première expérience côté drag, la chanteuse peut clamer une place au sein du jury sans problème.

Crédit photo : Christine and the Queens via Instagram

Simon Porte Jacquemus

Parce qu’il faut toujours une caution mode dans Drag Race, le créateur de la marque Jacquemus pourrait amplement devenir juge le temps d’un épisode : après tout, il serait intéressant de voir si son avis et celui de Jean-Paul Gaultier divergent face aux tenues DIY des drag-queens de l’émission.

Crédit photo : Simon Porte Jacquemus via Instagram

Mylène Farmer

En treize saisons d’existence, RuPaul’s Drag Race aura tout de même accueilli son lot d’icônes gays ultra-réputées au sein de jury, de Lady Gaga à Christina Aguilera en passant par Ariana Grande. Dans notre Hexagone, il serait incroyable de convaincre Mylène Farmer d’apparaître le temps d’un épisode. Avec un lip sync sur « Libertine » ? Il n’y a qu’à espérer.

Crédit photo : Mylène Farmer via capture d'écran YouTube

Qui pour remplacer Mama Ru ?

Ça, c’est la vraie question que tout le monde se pose. Malheureusement, en France, aucune drag-queen ne possède la même notoriété que RuPaul, véritable légende américaine à l’impact non négligeable. Alors à défaut de trouver une icône du milieu drag, peut-être qu’il faudra miser sur une personne publiquement adoubée par RuPaul elle-même.

Se pourrait-il que Mama Ru confie les rênes de cette adaptation française à Jean-Paul Gaultier ? Ou bien décidera-t-elle de migrer temporairement à Paris afin de rester en charge de l’émission comme elle l’a fait avec la version UK ? Les paris sont ouverts.

Crédit photo : VH1

Et nos autres invité·e·s de rêve...

Tant de noms pourraient se retrouver à la table du jury le temps d’un épisode (ou plusieurs). On s’imagine déjà un maxi challenge où les queens doivent réaliser un court-métrage sous le regard curieux de Xavier Dolan, ou encore une séance photo grandiloquente menée par le tandem Pierre et Gilles. Parmi les autres personnalités qui viennent à l’esprit : Arielle Dombasle, Marina Foïs, le danseur Nicolas Huchard, Camille Cottin, Alex Ramires… Bref, la liste est longue.

Crédit photos : Xavier Dolan / Alex Ramires / Arielle Dombasle (via Instagram)

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail