Brendon Urie, le chanteur de Panic! at The Disco, fait son coming-out pansexuel
Actualité

Brendon Urie, le chanteur de Panic! at The Disco, fait son coming-out pansexuel


Brendon Urie, le chanteur du groupe Panic! at the Disco vient de faire son coming-out pansexuel dans une interview accordée au magazine américain PAPER. Dans le passé, le chanteur avait déjà évoqué son attirance pour les hommes, mais cette fois, il met un mot sur son orientation sexuelle. 

Et un coming-out de plus ! Brendon Urie, le leader du groupe de pop rock américain Panic! at the Disco, vient de faire son coming out pansexuel. En pleine promotion du sixième album de sa formation, « Pray for the Wicked », sorti le 22 juin dernier, le chanteur a accepté de s’étendre un peu sur sa vie privée dans une interview fleuve accordée au magazine PAPER où il évoque également ses origines mormones, sa relation à la drogue et le mouvement #MeToo :

« Je suis marié à une femme et je l’aime énormément mais cela ne m’empêche pas d’être attiré par un homme, parce que j’aime une personne avant tout », explique le chanteur à PAPER. « J’imagine qu’on peut me qualifier de pansexuel parce que je m’en fous. Si une personne est géniale, alors elle est géniale. J’aime les gens bons qui ont le cœur au bon endroit ! Je suis clairement attiré par les hommes. Par les gens. »

Et le chanteur d’ajouter :

« J’imagine que je suis en train de faire mon coming-out pansexuel. »

 

 

A LIRE AUSSI : Janelle Monae porte haut les couleurs LGBT au BET Awards !

Un allié de longue date de la communauté LGBTQI+

Pour rappel, la pansexualité désigne une attirance, sentimentale ou sexuelle, pour n’importe quel individu, binaire ou non, de n’importe quel sexe et de n’importe quel genre. Par le passé, Urie avait déjà évoqué son attirance pour les garçons. Mais c’est la première fois qu’il utilise le terme « pansexuel » pour se qualifier.

En 2013, dans une interview au site LGBT à Pride Source, le chanteur du tube « Girls/Girls/Boys » avait déjà révélé qu’il connaissait bien « les mondes de l’homosexualité et de la bisexualité », mais qu’il s’identifiait tout de même « comme hétéro ». En 2013, le rockeur avait épousé l’actrice Sarah Orzechowski.
Brendon Urie est un allié de longue date de la communauté LGBTQI+. Tout au long de sa carrière, il a multiplié les déclarations en faveur de l’égalité des droits et arbore régulièrement sur scène le drapeau LGBT. Le mois dernier, le chanteur s’est engagé à faire un don d’un million de dollars à la Gay, lesbian & straight education network », une organisation américaine qui lutte contre l’homophobie à l’école, par le biais de sa fondation « Highest Hopes ».

La pop culture savait !

Depuis plusieurs années, la sexualité de Brendon Urie fait l’objet de nombreuses spéculations. Et les théories sur son orientation sexuelle et son sex appeal ont largement pénétré la pop culture. Ainsi dans le teen-movie « Love, Simon », actuellement en salles, le héros gay considère que Brendon Urie ressemble à « Jésus trempé dans du chocolat ». 

Dans « Alex Strangelove », le film de Netflix, lorsque le jeune Alex fait son coming-out bisexuel à son meilleur ami, ce dernier lui demande :

« — Est-ce que tu écoutes Panic! at The Disco en te masturbant devant des photos de vampires ?

— Quoi ? Mais non !

— Alors tu n’est pas bisexuel ! »

Reste à savoir si c’est un critère fiable…

A LIRE AUSSI : Phénomène : « Love, Simon » : comment le film a bousculé les Etats-Unis

Crédit photo: capture YouTube.

ads