GayCet homme quadriplégique réalise son rêve et devient une star du porno

Par tetu le 17/01/2019
handicapé

Un homme paralysé des quatre membres a réalisé son rêve en faisant ses débuts dans le porno gay. Une façon de montrer que l'on peut être handicapé et avoir une vie sexuelle.

"Facefuck me". Voici le titre du film produit par la chaîne de vidéo porno gay, "HimEros", diffusé lundi 14 janvier dernier. En vedette, Kenneth Connin, 27 ans, quadriplégique, fait ses premiers pas en tant qu'acteur porno. Des débuts fracassants, puisque le film connaît déjà un certain succès.

Le porno, pas inclusif

Dans une vidéo diffusée sur Youtube, Kenneth revient sur son envie de faire de la pornographie. Il explique avoir été gravement blessé lors d'une représentation de Cheerleading, il y a neuf ans. Il a subi plusieurs opérations, et sa vie a radicalement changée. Il a perdu l'usage de ses jambes et de ses bras.

"Cela a complètement changé ma perspective sur le sexe et sur comment les autres voient le porno. (...) Ce n'est pas du tout inclusif." Et de poursuivre :

"Ce n'est pas parce que je suis handicapé que je n'ai pas envie de ressentir du plaisir."

Travailler avec un acteur porno a été "une véritable expérience" confie Kenneth. "C'était exactement ce que je voulais, ce a quoi je m'attendais."

Asexualité des personnes handicapées

En matière de sexualité les personnes handicapées, et donc les personnes handicapées et LGBT+, sont trop souvent considérées comme asexuées. Y compris parfois même par les professionnels de santé. Interviewé par nos confrère de Out, Kenneth revient sur cette discrimination. "Je ne pourrais pas vous dire combien de fois des docteurs m'ont dit 'vous n'avez pas besoin de ce vaccin car vous n'êtes pas sexuellement actifs' et je leur répondais 'ah oui, et comment le savez vous?' " 

L'acteur est également revenu sur la discrimination faite envers les personnes handicapées sur l'application de dating Grindr. L'application avait annoncé, fin juillet 2018, la mise en place d'une nouvelle version "Kindr", pour lutter contre le racisme et le harcèlement.

À LIRE AUSSI : Kindr, une nouvelle version de Grindr pour lutter contre le racisme sur l'appli

"Le message délivré doit être puissant", abonde Kenneth, qui appelle a plus de communication autour de la sexualité des personnes handicapées.

Crédit photo : Youtube.