homophobie"Je m'en suis pris plein la gueule" : Mounir Mahjoubi confie avoir été victime d'homophobie

Par Marion Chatelin le 25/02/2019
Mounir Mahjoubi

Le secrétaire d'État au numérique, Mounir Mahjoubi, était l'invité de l'émission "Terriens du dimanche" sur C8 ce 24 février. Il s'est notamment confié sur son homosexualité et les discriminations dont il a été victime dans son enfance.

"Evidemment que je me suis pris des claques." Invité dans l'émission "Terriens du dimanche" présentée par Thierry Ardisson et diffusée sur C8 ce dimanche 24 février, le secrétaire d'État au numérique, Mounir Mahjoubi, ouvertement homosexuel, a expliqué avoir subi de l'homophobie dans sa jeunesse.

"Quand vous êtes avec un garçon (...) notamment il y a 20 ans, évidemment que vous vous en prenez de temps en temps, et c'est terrible. Et souvent vous vous taisez. (...) Il ne faut plus que ça arrive et il ne faut plus l'accepter." 

À LIRE AUSSI : Selon Mounir Mahjoubi, plein d'élus "ont peur" de révéler leur homosexualité

Victime d'homophobie

"Vous savez, c'est la vie absolument normale d'un jeune garçon qui vit dans un quartier populaire et qui est homosexuel", a-t-il lancé. Et de poursuivre : "Dans le quartier où j'ai grandi, si vous n'étiez pas complètement parfaitement viril - et Eddy de Pretto le décrit assez bien dans ses chansons - vous vous en prenez plein la gueule." 

Lui même n'a pas été épargné :

"Moi je m'en suis pris plein la gueule au collège, je m'en suis pris plein la gueule à l'école primaire et aussi dans la rue." 

Celui qui est aussi député du XIXe arrondissement de Paris avait fait son coming-out le 17 mai dernier, journée mondiale de lutte contre l'homophobie, dans un tweet subtil. Il est ensuite devenu le premier homme politique à poser avec son compagnon dans les colonnes de l’hebdomadaire Paris Match pour un portrait accompagné de photos prises dans leur appartement parisien. Il affirmait au magazine : « Je suis parfaitement en paix et… très amoureux ». Une première pour un ministre.

À LIRE AUSSI : Mounir Mahjoubi pose avec son compagnon dans "Paris Match", une première pour un ministre

Crédit photo : capture d'écran Terriens du dimanche.