jair bolsonaroBrésil : le président Jair Bolsonaro partage la vidéo d'une 'golden shower'

Par Youen Tanguy le 07/03/2019
jair bolsonaro

Le président brésilien Jair Bolsonaro a suscité une virulente polémique en diffusant sur Twitter une vidéo montrant un homme en train d'uriner sur un autre. Il entendait dénoncer les "dérives" d'un carnaval de rue.

Il voulait dénoncer les "dérives" d'un carnaval. Mardi 5 mars, le président brésilien Jair Bolsonaro a publié sur Twitter la vidéo d'une 'golden shower', expression anglaise qui désigne l'acte sexuel consistant à uriner sur son partenaire.

Dans cette séquence de 40 secondes, réalisée lors du carnaval de Sao Paulo, trois hommes dansent sur le toit d'une station de taxi quand l'un d'eux, en 'jock-strap' (sous vêtement pour homme laissant apparaître les fesses, ndlr), semble s'introduire un doigt dans l'anus. Il baisse ensuite la tête devant un autre homme qui urine alors sur ses cheveux.

"Commentez et tirez vos conclusions"

"Je me sens mal à l'aise à l'idée de montrer ça, mais il faut que la vérité soit exposée pour que la population en prenne connaissance et puisse définir ses priorités, a affirmé le chef de l'État, dans un message accompagnant la vidéo. C'est ce que sont devenus de nombreux groupes de carnaval de rue. Commentez et tirez-en vos conclusions."

Le tweet de Jair Bolsonaro, apparu en plein carnaval sur son compte suivi par 3,46 millions d'internautes, était toujours accessible jeudi 7 mars. La veille, le président avait de nouveau tweeté sur le sujet, demandant : "Qu'est-ce que c'est, une 'golden shower' ?".

https://twitter.com/jairbolsonaro/status/1103270588850806787

Vive polémique

Plusieurs opposants au chef de l'État critiquent le fait qu'il ait mis en relief une scène isolée pour dénigrer le carnaval, qui est l'occasion d'une gigantesque fête populaire dans toutes les villes du Brésil. D'autres lui reprochent une posture considérée comme indigne de ses fonctions, pour avoir diffusé cette vidéo jugée obscène sur un réseau social, la rendant visible par le plus grand nombre, y compris des mineurs. 

"Bolsonaro, ma petite-fille de six ans a vu cette scène sur Twitter, tout comme des millions d'enfants dont les parents suivent votre compte. J'aimerais savoir comment le Président de la république compte leur expliquer ce à quoi ils viennent d'assister", a dénoncé sur réseau social le journaliste renommé Fabio Pannunzio, de TV Bandeirantes.

Dans un communiqué publié mercredi soir, la présidence rappelle que cette publication a été faite depuis "le compte personnel" du président et qu'elle ne visait pas à "critiquer le carnaval de manière générale (...)".

Politique anti-LGBT

Le président brésilien est un habitué des polémiques. Le 28 août dernier, alors qu'il n'était pas encore élu, invité d'une émission de télévision, il avait accusé la bande-dessinée 'Titeuf" de faire partie d’un « kit gay » distribué aux enfants. Selon Le Monde, il aurait même affirmé que c’est une « porte ouverte vers la pédophilie ».

À LIRE AUSSI : Brésil : pour ce candidat d’extrême droite à la présidentielle, Titeuf fait partie d’un « kit gay »

Son élection avait provoqué la colère des associations LGBT+. À raison. Quelques heures seulement après son investiture, l'homme politique avait décidé de retirer du ministère des Droits de l’homme les préoccupations liées aux personnes LGBT+.

À LIRE AUSSI : Brésil : Bolsonaro veut effacer les contenus LGBT des manuels scolaires

(Avec AFP)

Crédit photo : AFP.