ariana grandeAriana Grande attaque sans se mouiller l'homophobie du patron de Coachella

Par Alexis Patri le 16/04/2019
Ariana Grande LGBT

Sa performance lors du festival californien s'est achevée par un message qui semblait adressé à Philip Anschutz, propriétaire anti-LGBT de Coachella.

"Un grand doigt d'honneur". C'est ainsi que de nombreux médias et internautes américains ont accueilli le final du concert d'Ariana Grande à Coachella. La chanteuse, la plus jeune à se produire dans le festival californien, a achevé sa performance en affichant d'énormes drapeaux arc-en-ciel sur les grands écrans de la scène.

Beaucoup y ont vu un message engagé à l'encontre Philip Anschutz. Ce milliardaire est le propriétaire du festival. Ses engagements anti-LGBT, anti-avortements et pro-armes lui valent depuis quelques années des appels au boycott de Coachella. Il est accusé de financer des candidats et des associations de droite conservatrice.

A LIRE AUSSI : Coachella, "le meilleur festival au monde", finance les lobbies anti-LGBT

L'argent avant l'engagement

Ariana Grande a, certes, agité un petit drapeau arc-en-ciel avant de quitter la scène. Mais la chanteuse le fait régulièrement. Elle n'a pas condamné au micro les engagements financiers de Philip Anschutz. Et ne s'est pas plus exprimée sur les réseaux sociaux. La prise de risque est donc minimale.

L'artiste conserve son cachet. Elle n'a pas annoncé le verser à quelque association que ce soit. Et les caisses de Coachella, comme les poches de son propriétaire, se sont cette année encore remplies, en partie grâce au public qu'Ariana Grande a attiré.

Un concert en demi-teinte

La prestation de la chanteuse est largement à saluer. Mais les nombreux problèmes techniques ont gâché ses retrouvailles avec Nicki Minaj. La rappeuse a eu beaucoup de mal à venir à bout de son couplet sur "Side to Side". Elle a d'ailleurs été vue en larmes dans les coulisses, déçue par sa performance.

Mais le concert, à la mise en scène éblouissante, a aussi connu des moments magiques hors de la scène. Comme la rencontre impromptue entre Justin Bieber et Billie Eilish. La jeune chanteuse avait expliqué à de nombreuses reprises que rencontrer le chanteur était l'un de ses rêves. Merci Ariana.

A LIRE AUSSI : Rencontre avec Billie Eilish : « Je ne veux pas être une princesse. Je veux être LE roi ! »

Crédit photo : Kevin Winter/Getty Images for iHeartMedia/AFP.