facebook

Ce major de promo a fait son coming-out devant son école mormone

Le major de promo d'une école mormone a profité de sa remise de diplôme pour faire son coming-out. Un acte courageux, dans une Eglise qui n'a pas toujours été tendre avec les LGBT...

Vous voyez à quoi ça ressemble, une cérémonie de remise de diplôme à l'américaine. Les drôles de chapeaux qu'on lance en l'air, les parents éplorés, le major de promo qui fait un discours inspirant devant toute l'assemblée... On a vu ça 100 fois dans des films. Mais Matty Easton, le major d'une université mormone de Provo, dans l'Utah, a décidé de rendre ce moment encore plus inoubliable et cinématographique. Il a profité de son discours pour faire son coming-out.

"Je suis fier d'être un enfant de Dieu gay"

"Je me tiens devant ma famille, mes amis, et mes camarades de classe aujourd'hui, pour dire que je suis fier d'être un enfant de Dieu gay" a-t-il déclaré, sous les applaudissements de la foule. "Je suis aimé, et important dans le plan de notre créateur. Chacun de nous l'est."

"Il y a quatre ans, il m'aurait été impossible d'imaginer faire mon coming-out à toute ma fac. C'est un sentiment phénoménal" a-t-il ajouté. Il a ensuite posté la vidéo sur YouTube, et reçu des dizaines de messages de félicitations et d'encouragements.

Suite a son discours, il a pris la parole sur les réseaux sociaux pour remercier celles et ceux qui ont eu une réaction bienveillante à cette annonce. "Merci beaucoup pour tous ceux qui m'ont exprimé leur amour et leur soutien. Cela compte beaucoup pour moi."

Matty Easton est également revenu sur cette prise de parole : "Pendant mes études à la Brigham Young University, j'ai fait peu à peu mon coming-out à mes amis les plus proches, et à ma famille. Mais c'est la première fois que je le déclare publiquement. C'était important que j'en parle, à la fois pour moi, et pour la communauté LGBTQ de Brigham." 

Mormons et homosexualité

Chapeau, donc, à Matty Easton pour ce discours courageux. D'autant que son école, la Brigham Young University, avait été accusée d'avoir organisé des thérapies par aversion. Les "patients" de ces thérapies étaient soumis à des images homoérotiques, puis à un stimulus négatif, comme une décharge électrique. Plus généralement, être une personne LGBT au sein de l'Eglise mormone n'est toujours pas évident, même si celle-ci a fait plusieurs (petits) pas en avant.

A LIRE AUSSI : Les mormons divisés sur la question LGBT 

En avril dernier, elle autorisait les enfants des couples LGBT à se faire baptiser. Le mariage entre couples de même sexe est toujours considéré comme "une sérieuse transgression" mais n'est plus traité comme une apostasie. Par ailleurs, les "conduites immorales" seront, pour l'Eglise, traitées "de la même façon pour les homosexuels que les hétérosexuels". Comprendre que les relations sexuelles en dehors du mariage sont interdites, mais comme le mariage pour tous n'est pas reconnu, les personnes LGBT sont toutes, de fait, des pécheresses... A moins qu'elles restent chastes toute leur vie.

A LIRE AUSSI : Rencontre avec l’auteur de « Boy Erased », survivant d’une « thérapie de conversion »

Crédits photo : Facebook/Matty Easton. 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail