facebook

L’ultra-conservatrice Amy Coney Barrett nommée juge à la Cour suprême américaine à vie

Amy Coney Barrett a été confirmée par le Sénat américain. Les militants des droits des personnes LGBT+ regrettent une nomination illégitime à sept jours des élections.

C'est désormais irréversible. L'ultra-conservatrice Amy Coney Barrett a été confirmée à la Cour Suprême par le Sénat américain. À sept jours des élections présidentielles, c'est une immense victoire pour Donald Trump. Et une grosse inquiétude pour les militants LGBT+ des Etats-Unis.

Elle pourrait rejoindre la Cour dès mardi

L'opposition démocrate avait jugé le processus "illégitime", à quelques jours du scrutin présidentiel et alors que 58 millions d'Américains ont déjà voté. Mais les élus républicains ont quasiment tous (à une exception) voté pour la candidate de Donald Trump. Cette catholique de 48 ans, mère de sept enfants, opposée à l'avortement, doit prêter serment à la Maison Blanche dans la foulée.

À LIRE AUSSI - Présidentielle américaine : Joe Biden veut « changer complètement la loi » pour mieux protéger les personnes trans

La magistrate pourrait rejoindre la Cour suprême dès ce mardi, et pour le restant de ses jours. Une Cour dominée par six juges conservateurs sur les neufs, dont trois ont été installés par Donald Trump.

Et de Donald Trump, la juge est proche. En tout cas, sur les idées conservatrices. Amy Coney Barrett s'était prononcée contre une décision de la Cour qui vise à étendre le mariage pour tous à tous les États-Unis. Mais elle a également soutenu que la loi sur les discriminations sexuelles n'avait pas à s'appliquer aux actes transphobes.

Une première dans l'histoire des États-Unis

Amy Coney Barrett a également pris fait et cause pour une limitation de l'Affordable Care Act, plus connu sous le nom d'Obamacare, sur lequel la Cour devra rendre une décision en novembre. La Cour devra également examiner si une entreprise en contrat avec l'État doit obéir aux lois anti-discriminations, indique Advocate. Quelques semaines avant cette confirmation, deux juges ont appelé à revenir sur le mariage pour tous.

À LIRE AUSSI - L’équipe de Donald Trump le qualifie de « président le plus pro-gay de l’histoire américaine »

Cette nomination fait suite à la mort de Ruth Bader Ginsburg, le 18 septembre. L'icône des progressistes avait pourtant été claire sur son souhait d'être remplacée après l'élection. C'est la première fois de l'histoire américaine qu'un processus de nomination d'une juge arrive à son terme si rapidement. Mais aussi la première fois qu'une telle nomination a lieu si près d'une élection capitale.

"C'est la meeeeeerde"

Glaad a qualifié sa confirmation "d'alarmante pour les personnes LGBTQ et pour tous les Américains dont les droits fondamentaux ne devraient jamais être débattus", rappelle Pinknews. "Alors que le CV d'Amy Coney Barrett est troublant, les sénateurs républicains se sont empressés dans la plus rapide des confirmations de l'histoire moderne. Ce pouvoir a été pris par Trump et ces sénateurs. Nous devons les dégager par nos votes", a renchéri sur Twitter Alphonso David, président du HRC, l'une des plus grosses associations de défense des droits des personnes LGBT+.

"C'est la meeeeeerde", a déclaré sur Twitter l'activiste trans Chase Stranglio. "Je n'ai jamais eu confiance envers les tribunaux. La justice n'y est pas rendue de la manière dont elle devrait l'être. Les derniers événements vont avoir une incidence sur ce qu'il est possible de faire dans tant d'aspects de nos vies. Nous devons absolument détruire ce système", a-t-il développé.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail