facebook

Un homme condamné à Lyon pour le meurtre d’un sexagénaire gay par 263 coups de ciseaux

La Cour d'assises du Rhône a jugé un homme, reconnu coupable d'avoir tué un sexagénaire de 263 coups de ciseaux. Ils auraient eu une relation tarifée après s'être rencontrés sur une application de rencontres.

Il devait être jugé pour des faits particulièrement atroces. À 43 ans, Ceylan Ibliker, était entendu depuis lundi 8 mars par la Cour d'assises du Rhône pour le meurtre d'un sexagénaire. La victime a été retrouvé nue, sans vie après avoir reçu quelques 263 coups de ciseaux en mars 2018 en banlieue de Lyon. L'agresseur présumé avait rencontré sa victime sur une appli de rencontre gay. Ce mercredi 10 mars, la Cour d'assises l"a condamné  à 20 ans de réclusion criminelle, indique Le Progrès.

À LIRE AUSSI : Belgique : émotion après le meurtre homophobe d’un homme, trois mineurs suspectés

Le quadragénaire n'est pas inconnu de la justice. Il a déjà été condamné en 2009 pour violences conjugales. Il avait alors menacé avec un couteau son ex qui souhaitait divorcer, rapporte Le Progrès. Ceylan a expliqué avoir eu des relations sexuelles avec des hommes ces dernières années. L'accusé, originaire de Turquie, affirme avoir eu un rapport sexuel avec la victime, qu'il a tarifé à 2.000 euros.

Une légitime défense qui ne tient pas

Devant l'audience, le suspect a assuré qu'il s'agissait de légitime défense. À l'entendre, son hôte aurait tenté de l'approcher, une nuit, alors qu'il dormait. Ceylan aurait refusé un rapport sexuel qui aurait mis le sexagénaire dans une colère noire. L'accusé raconte avoir reçu des coups de casserole et avoir été menacé avec des ciseaux par sa victime. Mais cette version a du mal à convaincre : Ceylan n'avait pas de traces de coups et sa victime est lourdement handicapée.

À LIRE AUSSI : « Ils allaient me brûler… », la justice belge requiert six ans de prison après un traquenard lors d’un plan drague

Le terrible soir du meurtre, il s'est rendu à la gendarmerie pour se dénoncer lui-même. Mais avant cela, Ceylan s'est douché et avait nettoyé en partie la scène de crime. Avant de quitter le domicile de sa victime présumée, il a pris avec lui quelques objets. Il a notamment emporté la carte bancaire du sexagénaire et tenté de retirer de l'argent à plusieurs reprise. 20 Minutes remarque qu'il n'a réussi à encaisser que 10 euros, ce soir-là. Le suspect encourait jusqu'à trente ans de réclusion criminelle. "Ce que j'ai fait, c'est vraiment grave", a reconnu Ceylan.

À LIRE AUSSI : En Nouvelle-Zélande, un étudiant menace un lycée d’un massacre LGBTphobe

 

Mise à jour, le 12 mars : condamnation de l'accusé.

 

Crédit photo : Elliott Brown / Flickr


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail