transphobieBooba s'en prend à Paul Pogba qui fait la promotion de "chaussures non-binaires"

Par Florian Ques le 25/10/2021
Booba s'en prend à Paul Pogba pour sa promotion de "chaussures non-binaires"

C'est par le biais d'une story Instagram que le rappeur a vivement taclé le footballeur quant à sa dernière collaboration avec Adidas, où il promeut une paire de crampons unisexe. Un clash inutile et transphobe.

Pas suffisamment occupé par la promotion de son dernier album, Booba cumule les embrouilles sur les réseaux sociaux. Cette fois-ci, le rappeur s'en est pris à Paul Pogba. Ce dernier est actuellement l'un des représentants de la Predator Freak, une toute nouvelle paire de crampons signée Adidas et pensée en collaboration avec la créatrice Stella McCartney. En plus d'être fabriquées avec des matières vegans, ces chaussures sont présentées comme unisexes. Une démarche inclusive absolument inoffensive que Booba ne semble pas tolérer.

À lire aussi : On a parlé de Lil Nas X, de VIH et d'activisme avec Mykki Blanco

Une ignorance crasse

Celui que ses fans appellent le Duc s'est donc rendu ce week-end sur Instagram pour faire part de son mécontentement en story. "Et lui qui fait la promotion d'une chaussure non-binaire..., écrit-il en partageant une photo promotionnelle du footballeur. Paul Pogba, quand ton fils va rentrer de l'école et qu'il va te dire qu'il est non-binaire et qu'il veut se couper la biloute, tu m'appelleras et on ira se prendre un café." Ou comment mélanger crassement non-binarité et chirurgie de réassignation, le tout avec de gros raccourcis et un ton globalement dépréciatif sur le sujet.

Booba a également glissé des paroles provenant de son titre "Variant" : "100 millions pour jouer au ballon, taire ses opinions, allez signe". Booba semble croire que les footballeurs n'ont pas à donner leur avis en dehors des terrains de foot, et s'en prend une nouvelle fois à la communauté LGBTQI+. Car il n'en est pas à son premier clash LGBTphobe.

Accusations d'homophobie

En 2016, Matthieu Delormeau et lui s'étaient pris la tête sur le plateau de Touche pas à mon poste alors que le premier l'accusait d'être homophobe. "La phrase 'ma réalité tue, la fuir pue l'homosexualité'... donc ça veut dire que quand tu es un lâche, c'est que tu es homosexuel...", avait lancé le chroniqueur. Booba s'était défendu maladroitement, expliquant qu'il s'agissait d'une métaphore et non d'une insulte... Plus tôt cette année, Booba, invité à TPMP, avait exigé que Matthieu Delormeau ne soit pas présent pour l'émission. Décidément, ça commence à faire beaucoup.

À lire aussi : Il n'y a pas de "mauvais gay" : ni Bilal Hassani, ni Matthieu Delormeau

Crédit photos : Booba via Instagram / Adidas