modeTommy Hilfiger et Richard Quinn signent une collaboration radicale

Par Contenu Partenaire le 12/09/2022
tommy hilfiger,richard quinn

De la rencontre entre Tommy Hilfiger et le designer primé Richard Quinn naît une collection capsule inédite ainsi qu'une redéfinition du style américain et de sa portée.

L’un est un pionnier mondial de la mode femme, homme et enfant. Fervent défenseur d’une imagerie à la fois classique américaine et contemporaine. Déconstruisant son vestiaire sportswear et denim à travers la réinterprétation de pièces qui forgèrent l’identité et l’allure des dernières décennies, à l’instar de la veste en cuir ou de la chelsea boot. 

À lire aussi : Mylène Farmer, Dalida, Cher, Britney Spears... : anatomie des icônes gays

L’autre est un prodige de la mode londonienne, diplômé de la prestigieuse Central Saint Martin, à la tête de sa griffe éponyme depuis 2016, récompensé du Prix Elizabeth II pour le design en 2018 et honoré par la présence de la défunte reine à son défilé automne-hiver de la même année.

La renommée de Richard Quinn s’articule notamment autour de ses imprimés floraux dramatiques, de son esthétique punk radicale, anarchique et BDSM ; un programme on ne peut plus éloigné des codes bien connus d’Hilfiger, qui pour autant sait depuis plusieurs années faire la part belle aux talents émergents.

La corrélation de deux univers étrangers qui s’embrassent est un succès retentissant. L’automne 2022 sera donc la saison du tout nouveau monogramme Hilfiger, des silhouettes maximalistes et genderfluid issues du mariage entre les deux créateurs qui présentent une esthétique disruptive assassine. "On s'est poussés à être dramatiques et vibrants jusqu'au moindre détail, à la recherche du progrès, et les pièces finales ne déçoivent pas", confient-ils.

À Paris, il est possible de découvrir les pièces de la collection dans l’atrium du Printemps Haussmann jusqu’au 23 octobre prochain.

À lire aussi : "J'aime ta bite" : le mariage gay as fuck de Jacquemus

Crédit photo : Tommy Hilfiger