Frank Ocean a trouvé un moyen original de moucher les homophobes [photo]
Buzz/People

Frank Ocean a trouvé un moyen original de moucher les homophobes [photo]


L’artiste de hip hop ouvertement bi n’a pas laissé ses opinions politiques aux vestiaires lorsqu’il s’est produit à New York ce week-end.

Il en a même sorti une pièce maîtresse de son engagement militant lors du festival Panorama, pensé et organisé par les promoteurs du célébrissime Coachella Festival, le 28 août. Plutôt que la côte californienne, le Panorama Festival a pris ses quartiers entre l’Harlem et l’East River, à Manhattan. Parmi les différentes expériences visuelles offertes aux festivaliers (graffiti virtuel, vidéos expérimentales, œuvres interactives…), le chanteur de 29 ans a instillé une dose militante.

Lui qui n’a prévu que deux dates de concert aux États-Unis, pour promouvoir son dernier album Blond, arborait sur scène un t-shirt blanc simple mais au slogan direct :

POURQUOI ÊTRE RACISTE, SEXISTE, HOMOPHOBE OU TRANSPHOBE QUAND TU PEUX JUSTE TE TAIRE ?

Difficile de ne pas y voir une adresse directe à Donald Trump, qui a balayé en trois tweets les quelques droits des personnes trans dans l’armée arrachés durant le précédant mandat ; voire un écho au mouvement Black Lives Matter ou aux marches féministes qui ont accueilli l’investiture du nouveau président.

Et ce message pourrait bien fleurir sur de nombreuses outfit outre-Atlantique, puisqu’il est quasiment en rupture de stock chez le marchand qui le commercialise : Green Box Shop. Sa propriétaire, une Américaine de 18 ans qui s’identifie comme bisexuelle, s’est spécialisée dans le t-shirt à revendications écolo et pour davantage de justice sociale en 2016. Le slogan désormais popularisé par Frank Ocean est tiré du tweet d’un jeune militant LGBT publié en août 2015. À Fader, la jeune entrepreneuse expliquait être très excitée « de voir une icône queer comme Frank Ocean donner de la voix aux groupes marginalisés ».

Les poèmes à ses amours passées

En 2012, juste avant la sortie de son premier album solo, l’auteur-chanteur-compositeur également ex-membre d’Odd Future publiait sur son Tumblr un texte d’une grande sincérité, où il révélait à ses fans que son premier amour avait éclos pour un homme. Voici certains extraits alors traduits par Madmoizelle :

Il y a quatre étés, j’ai rencontré quelqu’un. J’avais 19 ans. Lui aussi. On a traîné ensemble cet été-là, et celui d’après aussi. À deux, presque tous les jours. Le fil du temps semblait s’évanouir à chaque instant que l’on vivait ensemble. Je passais mes journées à le regarder, regarder son sourire. Je buvais autant ses paroles que ses silences… Jusqu’à ce qu’il soit l’heure d’aller se coucher. Alors, souvent, on dormait ensemble. Et puis, au fur et à mesure que le temps passait, j’ai réalisé une chose : j’étais amoureux.

C’était maladif, c’était sans espoir. Il n’y avait aucun moyen pour moi de m’en échapper. Impossible de négocier avec mes sentiments. Pas le choix. C’était mon premier amour, et ça a changé ma vie.

J’ai déjà composé deux albums. J’ai écrit pour me donner une activité et me préserver de la folie. J’ai eu envie de créer des univers plus roses que celui dans lequel je vis. J’ai essayé d’y ranger les émotions qui m’ont assiégé. Je suis étonné de voir à quel point toute cette histoire m’a emmené loin.

Merci à tous. Pour tout. Aujourd’hui je me sens libre. Et si j’ouvre grand mes oreilles… je suis même capable d’entendre le ciel s’écrouler.

Selon Eloïse Bouton, militante féministe et fondatrice de Madame Rap citée par LCI.fr, ce coming-out « a été un déclencheur aux États-Unis », ouvrant la question gay dans l’univers du rap qui lui a longtemps laissé ses portes closes. Les confidences de 50 Cent et Jay-Z, véritable émanations virilistes, sur l’homosexualité de leurs mères et le soutien de Macklemore au mariage pour tous sont cités en exemple.

Frank Ocean

L’été dernier, Frank Ocean mettait à nouveau sa plume au service de ses souvenirs amoureux. Dans certaines villes anglaises et américaines, un épais magazine accompagnait la sortie de son dernier album Blond où, au détour d’une page, le poème Boyfriend disait ces mots :

Mon mec est sympa,

Et on ne veut pas de problème,

Je pourrais dire que je suis heureux,

Ils nous ont laissé nous marier mon mec et moi,

Je pourrais dire que je suis heureux.

 

Crédit photos frankocean.tumblr.com

ads