facebook

“Coucou les homophobes” ce message est pour vous

primaire de la droite François Fillon La Manif pour tous

Hier, le président de AIDES s'adressait à la Manif pour tous dans une lettre ouverte au titre évocateur : "Coucou les homophobes !"

"Dimanche 16 octobre, la Manif pour tous fera son grand retour avec ce mot d'ordre : "Ne plus subir". "Mais franchement, qui subit qui ?" interrogeait hier les président de AIDES, dans une lettre ouverte. En découvrant que la Manif pour tous avait (ironiquement) abandonné sa devise "On ne lâche rien", il s'est demandé ce que pouvaient bien subir les drapeaux bleus blancs roses. Démonstration par l'absurde avec Aurélien Beaucamp :

-  Vous subissez des discriminations dues à votre genre ou votre orientation sexuelle dans votre quotidien ?
spoiler : NON
-  Vous subissez des violences physiques et des agressions dues à votre genre ou votre orientation sexuelle dans votre quotidien ?
spoiler : NON
-  Vous subissez des inégalités d’accès aux droits et aux soins qui mettent votre santé en danger ?
spoiler : NON
-  Vous subissez le racisme et l’exclusion ?
spoiler : NON
Alors que nous, nous subissons depuis bien trop longtemps vos idées moyenâgeuses et vos sweatshirts ringards, vos drapeaux débiles, votre homophobie et votre patriarcat, vos fantasmes sur une théorie du genre qui n’existe pas et votre haine contre nos amours.

Avant de conclure un peu abruptement : "#Coucouleshomophobes nous sommes là."

Les internautes prennent le relais

Le motto est tout de suite suivi par de nombreux internautes sur Twitter. Exaspérés par l'homophobie pour beaucoup, certains lassés d'apprendre que la Manif pour tous (LMPT) va de nouveau défiler, d'autres vivifiés par le discours d'Aurélien Beaucamp.  Au final, peu de réflexion, mais surtout un défouloir contre l'homophobie dans son ensemble. Le hashtag est tantôt prétexte à l'insulte, tantôt à des images d'amour et de tendresse entre personnes de même sexe. En ressort un ras-le-bol général contre l'intolérance.
https://twitter.com/akistap/status/786468375480377344

Qui croient-ils duper

Alors bien-sûr, Ludovine de La Rochère et son mouvement n'ont "rien contre les homosexuels", rappelaient-ils encore cet été, et n'appellent qu'au maintien de la "filiation homme-femme". Mais dans un régime qui n'autorise ni la Procréation médicalement assistée en dehors du couple hétérosexuel, ni la Gestation pour autrui éthique, il est difficile de comprendre ce que les partisans de la LMPT en ont marre de subir... Si ce n'est l'égalité des droits obtenue il y a trois ans. Mais n'est-ce pas de l'homophobie d'estimer qu'un individu mérite moins de droits au regard de son orientation sexuelle ? D'ailleurs, sur le site de la Manif pour tous, l'association se targue de lutter contre les discriminations, mais défend qu'il est du rôle de la loi de "distinguer les formes de couple".
Autre lubie du mouvement, la fameuse "théorie du genre". Or, on le répétera jamais assez, il n'existe aucune "théorie du genre". En revanche, les études de genre constituent un champ de recherche scientifique intégré aux sciences humaines et sociales depuis plus de vingt ans. Il s'agit d'une grille de lecture du monde et des rapports sociaux qui part du postulat établi dans les années 1990 par les chercheurs : le genre est une construction sociale. De la même manière que Simone de Beauvoir affirmait "on ne naît pas femme, on le devient", les gender studies étudient le genre comme un rôle social que l'on acquiert et que l'on performe ; il agit sur les individus mais les individus agissent également sur lui.

Abroger le mariage, combattre l'Europe... le programme de LMPT

Est-il utile de rappeler que ce n'est pas parce qu'un enfant naît avec un appareil génital féminin qu'il aimera le rose ? Selon la Manif pour tous, le fait que les manuels scolaires expliquent enfin aux jeunes que le biologique est distinct du social, et qu'il existe un autre modèle que l'hétérosexualité et l'identité cisgenre, c'est "s'en prendre à des enfants de 6 ans !" et "imposer à des petits garçons l'idée qu'ils pourraient être des filles" pour servir les "revendications d'un lobby LGBT aussi radical qu'ultra minoritaire"... Mais qui donc est minoritaire et radical si ce n'est un groupement en lutte contre toute structure familiale qui ne correspond pas à son idéal ? Ce qui inclut bien entendu les familles homoparentales, mais aussi les familles monoparentales, recomposées, adoptives... Bref, tout ce qui ne correspond pas à papa, maman, enfants. Un mouvement qui veut rallonger les procédures de divorce par consentement mutuel, retirer le mariage aux couples homos mais "suggérer" le mariage aux jeunes parents hétéro, et même carrément "dénoncer la Convention européenne des droits de l'homme"...
Alors oui, la Manif pour tous véhicule des idées patriarcales, hétérosexistes, datées, et alimente, par ses actions et ses discours, l'homophobie et la transphobie. Ce n'est sans doute pas un hasard si la majorité des Français estime que leurs revendications sont complètement périmées.
 
Et comme dirait Lolla Wesh : COUCOUUUUUU !

Pour en savoir plus :

[contact-form-7 404 "Not Found"]


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail