facebook

Pour les personnes trans’ et intersexuées, la loi bioéthique pourrait créer de nouvelles inégalités

[PREMIUM] Plusieurs associations et militant.e.s dénoncent l'absence des personnes trans' et intersexuées dans le projet de loi bioéthique. Il faut dire que pour eux, ce projet de loi pourrait créer de nouvelles discriminations...

C'est l'un des points morts du projet de loi bioéthique : la (non) inclusion des personnes transgenres et intersexuées. Le sujet a été débattu pendant une réunion le 29 août dernier à l'Assemblée, à l'initiative des députés LREM Laurence Vanceunebrock-Mialon et Raphaël Gérard et à laquelle TÊTU a pu assister. L’occasion pour les militants associatifs de partager leur expérience avec trois députés de la majorité, peu au fait de ces sujets. 

Ces dernières semaines, la commission spéciale étudiait les plus de 2 000 amendements des parlementaires, dont plusieurs concernaient ces questions. Mais rien n’y fait, ils ont tous été rejetés ou retirés. Et le sujet reste au point mort.

"Tout est manquant"

Pour Aaron de l'association OUTrans, "tout est manquant". "La première fois qu'on a lu le texte de loi, on s’est demandé si elles (les ministres Buzyn, Belloubet et Vidal, NDLR) avaient même connaissance de l'existence des personnes trans' ou si elles avaient sciemment oublié de les prendre en considération", souffle-t-il. "Non seulement il n'y a rien, mais ils n'ont même pas essayé de concerter les associations compétentes", regrette de son côté la directrice de l'association Acceptess-T Giovanna Rincon.

Un avis partagé par l’enseignant-chercheur en droit et secrétaire général de l'association GISS | Alter Corpus Benjamin Moron-Puech, pour qui le projet de loi a été "rédigé sans aucune pensée pour les personnes trans". "Sur les questions bioéthiques, ces personnes ont toujours été mises sur le bord de la route, estime-t-il. On les relègue dans des notes de bas de page comme par exemple dans l’avis 126 du CCNE, disant que ça devrait faire l’objet d’une réflexion à part entière, qui n’arrivera en fait jamais."...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail