facebook

PMA : « Nous n’avons pas réussi à trouver un consensus sur une loi attendue depuis plus de dix ans »

Elisabeth Moreno se félicite du vote de la PMA pour toutes

INTERVIEW. Ministre de l'Égalité, Élisabeth Moreno se félicite du vote à venir le 29 juin de la PMA pour toutes. Mais concède que le texte a des lacunes. Elle annonce à TÊTU que la loi simplifiant l'adoption sera votée avant la fin du mandat, mais ne garantit pas une loi contre les "thérapies de conversion" d'ici à 2022.

"Plus de droits, moins de bla-bla ! Trop de promesse, on régresse". Tel est le slogan de la Marche des fiertés de Paris-Île-de-France ce samedi 26 juin. Alors que la PMA pour toutes doit être enfin votée trois jours plus tard, le 29 juin, les militant·e·s LGBTQI+ en ont entendu, du bla-bla depuis 2017. Quatre années auront été nécessaires pour que la promesse d'Emmanuel Macron accouche du texte, qui plus est incomplet.

>> Olivier Véran dans TÊTU : « Les enfants nés de GPA ne sont pas malheureux » <<

Certes, la PMA sera désormais accessible aux femmes célibataire et aux lesbiennes en couple, gratuitement. Mais quant aux hommes transgenres en capacité de procréer : exclus. L'utilisation des ovocytes de la partenaire ? Interdite. La transcription des états civils d'enfants nés d'une GPA ? Abrogée. Si la majorité vote sans euphorie, c'est d'ailleurs en partie parce qu'elle aurait aimé un texte plus ambitieux....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail