Abo

koh-lantaClémence, du Koh-Lanta "All Stars" : "Depuis mon coming out, je me sens davantage moi-même"

Par Florian Ques le 24/08/2021
Clémence revient en 2021 dans "Koh Lanta" pour une saison anniversaire "La Légende"

INTERVIEW. Deux fois victorieuse de Koh-Lanta, Clémence Castel a fait son coming out cet été sur Instagram. Pour sa quatrième aventure, elle fait partie des participants de l'édition anniversaire spéciale "La Légende" qui démarre ce mardi sur TF1.

C'est en 2005 que le public de TF1 l'a découverte dans Koh Lanta. À l'aube de sa vingtaine, Clémence Castel gagnait les faveurs des fans du programme avec un jeu de survie habile et une sportivité louable. Aujourd'hui âgée de 36 ans, elle est sur le point d'attaquer sa quatrième aventure avec Koh-Lanta, La Légende. Pour ses vingt ans (la première saison débarqua à la TV en 2001), l'émission a en effet préparé pour cette fin d'été 2021 une édition spéciale "All Stars", qui réunit la crème de la crème parmi les participants d'éditions passées (voir la liste sous l'article). À l'approche du démarrage de cette saison ce mardi 24 août à 21h05, TÊTU a échangé quelques mots avec Clémence pour revenir sur son parcours stellaire, sa préparation physique et, bien sûr, son récent coming out effectué sur Instagram : elle est en couple avec une femme. Rencontre.

Alors, pas trop stressée du lancement de l'émission ?

Clémence : C'est ma quatrième participation, donc j'arrive maintenant à bien gérer le stress d'avant la diffusion (rires). Maintenant, ce qui peut être stressant et qu'il n'y avait pas en 2005, c'est la réaction des gens sur les réseaux sociaux. On ne sait pas comment nos actions dans l'aventure vont être perçues, donc il y a peut-être une petite appréhension sur ce point.

C'est déjà votre quatrième saison de "Koh-Lanta". Quel a été le déclic pour que vous acceptiez de participer à cette l'aventure 2021 ?

Je ne serais pas la Clémence d'aujourd'hui si je n'avais pas fait Koh-Lanta. Quand la production m'a appelée pour participer à cette émission anniversaire avec tous les candidats emblématiques, je me suis posé une question : si je n'y vais pas, est-ce que je vais le regretter ? Et je suis sûre que j'aurais effectivement regretté. C'est ça, dans un premier temps, qui m'a décidée. Ensuite, je me suis dit que c'était aussi l'occasion de vivre une aventure différente des précédentes. J'ai eu la chance de gagner à deux reprises mais en étant assez discrète. Je ne regrette rien, mais j'avais envie de faire un Koh-Lanta où je prenais mes propres décisions. Je voulais être davantage actrice que suiveuse. Il me fallait donner un sens à cette nouvelle participation.

On peut donc s'attendre à une Clémence plus stratège ?

Il faut surtout rester soi-même dans Koh-Lanta, et ne pas se forcer à faire les choses, mais on verra une Clémence clairement différente. J'avais envie de surprendre et de jouer avec panache. Ce sera plutôt une Clémence moins discrète, qui assume ses choix et qui les met en avant, chose que je n'avais pas forcément faite les années précédentes.

"Je savais que le niveau allait être très, très élevé."

Comment vous êtes-vous préparée, notamment sur le plan physique ?

Je savais que le niveau allait être très, très élevé. Donc dès qu'on m'a appelée, je me suis mise à m'entraîner quotidiennement avec de la course à pied, du renforcement musculaire, de l'équilibre, de la natation, de l'apnée... Je pense que c'est important de se préparer en amont même si on n'est pas le meilleur. C'est important au niveau de la confiance en soi. En 2009, je n'étais pas suffisamment préparée et je me suis sentie dévalorisée tout de suite au niveau des épreuves et ça ne m'a pas servie. Là, j'ai voulu mettre toutes les chances de mon côté pour ne rien regretter de cette aventure.

Y a-t-il des participant·es que vous craigniez particulièrement d'affronter ?

On ne peut pas parler de crainte. Je savais que le casting allait être cinq étoiles, mais c'était plutôt un motif d'excitation que de crainte. Me mesurer à des personnes comme Teheiura ou Claude, qui avaient gagné beaucoup d'épreuves, c'était stimulant.

Vous avez officialisé votre relation avec votre compagne, Marie, en juillet dernier sur Instagram. C'était un coming out pour vous ?

Dans mon entourage proche, les gens étaient au courant depuis le départ. C'était crucial pour moi de leur en parler. Après, c'était important aussi pour moi d'en parler publiquement parce qu'il y avait ce Koh-Lanta qui arrivait et que, comme je l'ai dit dans la publication sur Instagram, je n'avais pas envie de me cacher. Je n'ai pas fait ça pour prôner un mode de vie ou des choix, mais c'était surtout pour être transparente sur ma vie sans en faire une affaire d'État.

Était-ce une expérience positive pour vous ?

J'étais agréablement surprise des retours que j'ai eus. Là, pour le coup, c'était une vraie crainte d'exposer ma vie privée de cette manière. J'avais forcément peur de la réaction des gens, mais j'ai eu des centaines et des centaines de messages de soutien. J'ai aussi eu plein de personnes qui m'ont dit qu'elles vivaient la même chose. Si je peux témoigner de ça et montrer aux gens qu'ils ne sont pas seuls, alors j'ai tout gagné.

"C'est quelque chose qui m'a submergée, ça a été plus fort que tout."

Comment avez-vous pris conscience de cette partie-là de votre identité ?

Ça a surtout été une rencontre. C'est quelque chose qui m'a submergée, ça a été plus fort que tout. Pour être honnête, je pense que c'est quelque chose que j'avais en moi depuis toujours mais que je n'osais inconsciemment pas m'avouer. Lors du premier Koh-Lanta, la directrice du casting m'a posé plein de questions. J'avais 20 ans et elle m'a dit : "Clémence, est-ce que vous aimez les filles ?". Et là, j'ai presque été outrée, je ne comprenais pas pourquoi elle me posait cette question. Pour moi, c'était clair et net que non. Tout ça pour dire que je pense que ça faisait partie de moi sans que j'en aie conscience. J'ai construit une vie que je ne regrette pas du tout avec le père de mes enfants. C'était une partie de ma vie. Aujourd'hui, je peux dire que je me sens davantage moi-même.

Avez-vous désormais l'impression d'avoir une responsabilité vis-à-vis de la communauté LGBTQI+ ?

Maintenant que j'ai fait cette publication et que j'en ai parlé, je pense que c'est plus important pour moi de témoigner pour faire en sorte que des personnes qui ont un parcours similaire au mien ne se sentent pas seules. Quand ça m'est arrivé, je ne connaissais personne dans mon entourage qui avait eu des enfants et qui était tout à coup tombée amoureuse d'une femme. Je n'avais pas cet exemple-là.

LIRE AUSSI >> « Koh-Lanta » : l’aventurière Clémence Castel fait son coming out sur Instagram

Grâce aux différentes aventures que vous avez déjà faites, diriez-vous que Koh Lanta est une émission accueillante pour les personnes LGBTQI+ ?

Je pense qu'elle est clairement accueillante, parce qu'il y a eu des saisons avec des candidats gays ou des lesbiennes, et d'autres où il n'y en avait pas. Je pense que ce n'est pas un critère, il n'y a pas de quota à remplir. Je considère que c'est normal de fonctionner comme ça. Sur cette dernière saison en tout cas, je n'ai pas trouvé que l'orientation sexuelle était un motif pour éliminer quelqu'un ou non. À aucun moment. C'est la personnalité qui prime, pas l'orientation sexuelle.

Le programme a vingt ans déjà... Vous avez aussi été une téléspectatrice assidue des nombreuses saisons de "Koh Lanta" ?

Oui, je regarde tous les an, beaucoup avec mes enfants depuis qu'ils ont l'âge de regarder. Je n'ai jamais raté une saison ! C'est pour ça que je me suis inscrite à Koh-Lanta la première fois, c'est parce que c'est une émission qui me plaît. On m'a proposé d'autres téléréalités et j'ai toujours refusé car je ne me retrouvais pas dans ces autres programmes.

Y a-t-il des candidat·es que vous auriez aimé affronter ?

Oui, forcément, parce qu'ils n'ont pas pu prendre tout le monde ! Je pense à Mohamed, avec qui j'ai partagé l'aventure en 2005. Je pense à Martin, qui a marqué de son empreinte l'émission. Christina, aussi, qui était une gagnante méritante. Il y a quelques candidats que tout le monde aurait aimé revoir mais je suis persuadée qu'il y aura dans le futur d'autres éditions All Stars et je leur souhaite d'en faire partie.

Claude a déjà souligné que cette saison serait sa dernière... Est-ce que c'est aussi votre cas ? Ou bien un cinquième tour sur l'île pourrait être envisageable ?

En 2018, quand j'ai gagné pour la deuxième fois, j'avais dit que je m'arrêtais là pour rester sur une victoire. On m'a appelée en 2021 et je suis partie (rires). Donc j'étais un peu dans la contradiction. Mais l'idée que ce soit pour les 20 ans m'a fait changer d'avis. Aujourd'hui, ce qui me ferait ne plus partir, ce serait mes enfants parce que ça reste un déchirement de les laisser, à la fois pour eux et pour moi. Je ne veux pas leur imposer ça trop souvent. J'ai fait deux émissions en l'espace de trois ans, je dirais que c'est mon dernier pour les quinze années à venir. Ensuite, j'aurai 51 ans, donc on verra !

>> Liste des participants à Koh Lanta, La Légende :

Clémence, Claude, Clémentine, Laurent, Sam, Coumba, Patrick, Karima, Ugo, Alix, Jade, Christelle, Candice, Cindy, Alexandra, Freddy, Teheiura, Philippe, Namadia, Maxime.

LIRE AUSSI >> Vincent de « Koh-Lanta » : « Beaucoup de personnes se sont identifiées à moi grâce à l’émission »

Crédit photo : A. Issock/TF1