facebook

INTERVIEW. Sandrine Rousseau : « On est d’accord pour l’écologie quand elle ne change pas notre société »

Sandrine Rousseau au débat de la primaire écologiste sur LCI

Candidate à la primaire écologiste en vue de l'élection présidentielle 2022, Sandrine Rousseau se démarque dans la course par une radicalité assumée. Entre deux débats télévisés avec ses quatre concurrent·es, elle a accordé un entretien à TÊTU.

LIRE AUSSI >> INTERVIEW - Yannick Jadot : "Il faut réfléchir aux conditions d'une GPA éthique

Vous aviez quitté le parti écologiste en 2017 à la suite de l’affaire Denis Baupin, dont vous étiez l'une des accusatrices. Puis vous avez repris votre carte d’adhérente cette année pour pouvoir vous présenter à la primaire. EELV a-t-il changé sur la question des violences sexuelles ? Diriez-vous que ce qui vous est arrivé ne pourrait plus se reproduire aujourd’hui chez les Verts ?

Sandrine Rousseau : Je ne dirais pas que le parti s’est déconstruit sur le sujet des violences sexuelles. Une parenthèse s’est ouverte pendant l’affaire Denis Baupin, puis elle s’est refermée. Il faut se demander comment aller au bout de ce processus de libération de la parole. Il manque toujours d’avoir compris ce qu'il s’était passé afin que cela ne puisse plus arriver. Nous n’avons toujours pas réglé les parcours collectifs qui font que les femmes peuvent se sentir en difficulté dans le monde politique. ...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail