SantéJacob Elordi ("Euphoria") "frustré" de la façon dont Hollywood objective son corps

Par Tessa Lanney le 22/12/2021
Jacob Elordi,corps,bodypositive,abdos,muscles,body positive,torse nu,jacob elordi torse nu,jacob elordi euphoria,nate euphoria,sexy,acteur euphoria,hollywood

L'acteur Jacob Elordi, qui incarne le personnage de Nate dans la série Euphoria, s'est confié dans une interview sur les remarques permanentes que suscite son corps dans son métier, remarquant qu'on n'oserait plus les faire à une femme.

Sa plastique avantageuse a souvent été mise en avant, au point que Jacob Elordi a aujourd'hui le sentiment d'être avant tout un objet de désir. Que ce soit en incarnant Noah Flynn, le grand frère ténébreux dont le côté bad boy fait tourner la tête de l'héroïne dans The Kissing Booth, ou Nate Jacobs dans la série Euphoria (dont la saison 2 arrive bientôt), les scènes où il apparaît torse nu sont légions. Pour entretenir sa ceinture d'Apollon, l'acteur âgé de 24 ans s'est astreint à un entraînement sportif rigoureux, deux fois par jour, sept jours sur sept. Dans une interview à Men's Health publiée ce 20 décembre, il explique que ce dur labeur et les discussions de plus en plus nombreuses autour de son physique l'ont mené à s'interroger sur son rapport au corps.

À lire aussi : Coco : enquête sur un chat sauvage, habitué de la rubrique faits divers

"Vous comprenez rapidement que ce que les gens retiennent de ces films, c'est votre stature et votre silhouette. Dans le monde entier, tous âges confondus, tout le monde ne parle que de votre apparence", pointe-t-il. Avant de nuancer toutefois son expérience : "Je ne pense pas que ce soit vraiment un phénomène récurrent subi par les hommes. Cela ne m'empêche pas de dormir la nuit, mais c'est vraiment frustrant." Ce qui agace Jacob Elordi, ce sont surtout les commentaires qu'il entend en permanence sur son physiques. Toujours ces mêmes phrases, qui peuvent paraître anodines mais… "Imaginez si je disais à une femme : 'Daaaaamn, regarde ton tour de taille !' Aussi simplement que si je lui disais au revoir. Je ne ferais jamais ça, mais je pense que puisque les gens le voient sur leurs écrans, alors ils pensent que c'est permis."

Jacob Elordi inquiet sur le long terme

Le jeune homme s'était déjà exprimé sur le sujet l'an dernier, dans une interview pour le même magazine. Il affirmait détester la façon dont les gens parlaient librement de son corps alors que lui voulait prouver sa valeur à travers son jeu d'acteur. "À l'époque, j'étais super jeune, expliquait-il déjà, et j'ai été jeté dans un monde où tout le monde voulait parler de mon corps… Ça me dérangeait vraiment."

Aujourd'hui, Jacob Elordi s'inquiète des effets sur le long terme de cette attention constante portée à son corps, notamment sur la perception qu'il a de lui-même. "C'est une pente glissante de mettre toute sa valeur dans la vanité de l'apparence de son corps. Un corps finit immanquablement par se détériorer", remarque-t-il. Le monde du cinéma ne manque pas d'exemples des effets délétères de la pression sur le corps, chez les femmes mais aussi chez les hommes. Jesse Metcalfe, qui incarnait le jardinier John Rowland dans Desperate Housewives, s'est ainsi lui aussi ouvert sur le sujet dans une interview, expliquant que cette pression avait participé à le faire sombrer dans l'alcoolisme.

À lire aussi : Le gymnaste gay Dominic Clarke sensibilise sur Instagram au mythe du corps idéal dans le sport

Crédit photo : Instagram @jacobelordi