billetCher Tovar…

Par Thomas Vampouille le 12/09/2022
"2CB", Tovaritch

Un rappeur jusqu'alors inconnu du grand public, et qui se fait appeler Tovaritch, a percé sur les réseaux sociaux en diffusant une chanson homophobe avant d'aller narguer, pour les besoins d'une vidéo à vocation virale, les "LGPD" (mdr) du centre LGBT de Paris. Comme c'est original…

Cher Tovar,

On a compris, que t’étais pas bien. Y a manifestement un truc qui cloche, on te blâme pas, on a tous des hauts des bas, surtout ces temps-ci. M’enfin, c’est pas une raison pour nous infliger tes conneries. C’est pas qu’on est contre la liberté d’expression, on est même pour, mais ça peut blesser des personnes, dans la vraie vie, tes discours à la con.

À lire aussi : Pomme, Cara Delevingne, Lukas Dhont & Devin Way : au sommaire du nouveau têtu·

On en a vu d'autres, sais-tu, petit toto. T'as même un sacré bail de retard, Sexion d'Assaut nous avait fait le coup quand tu suçais encore ton pouce, en scandant "Il est grand temps que les pédés périssent, coupe-leur le pénis" etc. Aux États-Unis, DaBaby a encore doublé la mise l'an dernier en ajoutant la sérophobie à cette homophobie banale des garçons sans imagination. Et on en passe tellement, alors tu n'impressionnes personne, tu nous affliges.

"Les garçons des lycées devraient faire des haies d'honneur aux bonnes suceuses."

Virginie Despentes, dans Cher Connard

Tiens, figure-toi que t'es tellement classique que le porno gay s'est depuis longtemps réapproprié le cliché du bad boy vaguement viril qui nous insulte, avec comme toi la ceinture du CK blanc dépassant du jog gris. Tu peux même poser ta Stan sur nos gueules, si consentement, y en a aussi beaucoup qui prennent les crachats avec plaisir – toujours avec consentement, on insiste, vu que t'as pas l'air bien dégrossi sur ces sujets, mon titi fragile.

Donc je disais, chouchou, rassure-toi, on te trouve grave viril, c’est clair que t’en as soulevé de la fonte, et t’aimes pas les suceurs, ouhlala. Virginie Despentes a répondu à ça, dans son Cher connard qui s’adresse notamment à toi et aux autres minusculistes, proclamant : "Nous devons apprendre aux filles à être fières de leurs fellations (…) Les garçons des lycées devraient faire des haies d'honneur aux bonnes suceuses." Amen, valable pour les suceurs. On vous suce et on t’emmerde. 

À lire aussi : "C’est quoi ce pays qui regarde ses enfants se pendre parce qu’ils sont 'différents' ?"

Crédit photo : capture d'écran YouTube, clip de 2CB par Tovaritch