facebook

11 évènements LGBT+ internationaux qui ont marqué la décennie

Une décennie s'achève. Et si on regarde en arrière on peut voir que les années 2010 n'ont pas été de tout repos pour la cause LGBT+ à travers le monde. De la tragédie à des améliorations notables en matière de visibilité, voici 10 faits marquants qu'on peut retenir de ces dix dernières années.

2010 - Abrogation de la loi "Don't ask, don't tell" aux États-Unis

"Votre pays a besoin de vous, votre pays vous appelle et nous serons honorés de vous accueillir dans les rangs de la meilleure armée que le monde ait jamais connu" a déclaré Barack Obama, le 22 décembre 2010, à l'adresse de ses compatriotes LGBT+. La loi de compromis dite "Don't ask, don't tell" (Ne rien demander, ne rien dire) créée sous l'administration Clinton obligeait les gays et lesbiennes de l'armée américaine à taire leur orientation sexuelle sous peine d'être renvoyé.e.s. Son abrogation était l'une des principales promesses électorales de Barack Obama. Le démocrate a donc promulgué une loi historique permettant aux homosexuel.le.s servant dans l'armée d'affirmer enfin ouvertement leur orientation sexuelle. Il met ainsi fin à une injustice vieille de 17 ans.

À LIRE AUSSI : Et maintenant, Donald Trump dit qu’il soutient la communauté LGBT+…

2011 - La Belgique se choisit un Premier ministre ouvertement gay

Le 6 décembre, Elio Di Rupo est nommé Premier ministre de Belgique et rentre dans l'histoire. Il devient le premier socialiste francophone à diriger le gouvernement belge depuis 1974. Il devient également le premier chef de gouvernement ouvertement gay d’un pays de l’Union Européenne (L'islandaise ouvertement lesbienne Jóhanna Sigurdardóttir a bien été nommée Première ministre en 2009, mais son pays n'est pas membre de l'Union Européenne).

Depuis plusieurs pays européens ont emboité le pas à la Belgique. Le 4 décembre 2013, c'est Xavier Bettel devient le Premier ministre du Luxembourg. Il épousera son compagnon peu après l'ouverture du mariage au couple de même sexe au Luxembourg, devenant ainsi le premier dirigeant d'un État membre de l'Union européenne marié à une personne du même sexe.

À LIRE AUSSI : Xavier Bettel reçoit TÊTU : "Mon mari qui fait partie des first ladies, c'est assez spécial"

Puis c'est au tour de Leo Varadkar, chef ouvertement gay du Fine Gael, d'être nommé Premier ministre de l'Irlande du Nord, le 14 juin 2017. Notons que 15 jours plus tard, la Serbie se choisira une présidente du gouvernement ouvertement lesbienne en la personne de Ana Brnabić, même si ce pays n'est pas encore adhérent à l'Union Européenne.

2013 - Vladimir Poutine annonce plusieurs lois interdisant la “propagande homosexuelle” dans le pays

En juin 2013, Vladimir Poutine promulgue deux lois très controversées punissant tout acte de “propagande” homosexuelle devant mineur et réprimant les “offenses aux sentiments religieux”.. Selon la loi, la “propagande des relations sexuelles non traditionnelles devant mineur” est passible d'amendes de 4 000 à 5 000 roubles d'amende (100-125 euros) pour une personne physique. Les sanctions sont encore plus sévères si cette propagande est effectuée sur internet. Les étrangers risquent aussi une amende pouvant aller jusqu'à 100 000 roubles, soit 2 500 euros, et pourront en outre être détenus 15 jours et expulsés.

En décembre 2018, un rapport de l’ONG Human Right Watch, a révélé des conclusions évidentes mais pour le moins choquantes depuis l’établissement de ces lois. “En les privant d’informations vitales, la loi russe sur la “propagande gay” porte préjudice aux jeunes”, avait notamment déclaré Michael Garcia Bochenek, conseiller juridique senior de la division Droits des enfants de Human Rights Watch.

À LIRE AUSSI : En Russie, le ballet Noureev censuré pour « propagande » homosexuelle.

2014 - Conchita Wurst remporte le concours de l’Eurovision pour l’Autriche

Dimanche 11 mai 2014, la drag queen Conchita Wurst (AKA Tom Neuwirth) remporte le concours annuel de l’Eurovision pour l’Autriche. L’artiste de 25 ans, a conquis le public des 37 pays votants non seulement par son apparence extravagante mais aussi par son talent. En demi-finale comme en finale, sa maîtrise vocale a impressionné lors de son interprétation de “Rise Like A Phoenix”. A l'issue de la compétition, la chanteuse drag déclarait : "Cette nuit est dédiée à tous celles et ceux qui croient dans futur de paix et de liberté. Vous savez qui vous êtes. Nous sommes l'unité. Et nous sommes inarrêtables."

La victoire de Conchita Wurst à l'Eurovision "est aussi une victoire en Europe pour la tolérance et le respect", avait alors commenté l’ancien ministre autrichien de la Culture, Josef Ostermayer. Un message de tolérance" d'autant plus fort que la drag queen a fait l'objet de nombreuses attaques homophobes dans plusieurs pays de l’Est (Russie, Biélorussie, Ukraine…). 

À LIRE AUSSI : Conchita Wurst : « Je n’ai pas créé Conchita pour les autres. Je l’ai créée pour moi ! »

2016 - Tuerie au Pulse à Orlando

Dans la nuit de samedi 11 à dimanche 12 juin 2016, un homme ouvre le feu au Pulse, une boîte de nuit gay d'Orlando en Floride. 49 personnes sont tuées et 53 blessées. Revendiquée par l’Etat islamique, c’est la pire tuerie de masse de l’histoire des Etats-Unis, mais aussi l’attentat le plus meurtrier survenu sur le sol américain depuis les attentats du 11 septembre 2001. Le tueur, Omar Mateen, était décrit par son ex-femme comme violent et par son père comme homophobe.

A LIRE AUSSI : J'Irai danser à Orlando : "Un livre que mes enfants pourraient lire, un jour"

Quatre ans plus tard, la ville d’Orlando s’est associée à plusieurs cabinets d’architecture afin de construire autour de l’ancienne boîte de nuit, un énorme complexe qui fera office de mémorial aux victimes de cet attentat. 

À LIRE AUSSI : Voici à quoi va ressembler le mémorial aux victimes de la tuerie du Pulse

2017 - Révélations sur les conditions des LGBT+ en Tchétchénie

Le 1er avril 2017, le journal indépendant russe Novaya Gazeta a révélé que plus d’une centaine d’hommes, perçus comme étant homosexuels, avaient été enlevés les jours précédents, dans le cadre d’une campagne coordonnée. Ces hommes auraient subi des actes de torture ou d’autres mauvais traitements, et auraient été contraints à divulguer l’identité d’autres personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres de leur connaissance.

Novaya Gazeta affirmait détenir des informations vérifiées concernant au moins trois hommes qui ont été tués par leurs ravisseurs, mais les sources du journal affirmaient qu’un plus grand nombre de personnes auraient été tuées. Depuis ces révélations, le gouvernement russe reste apathique à la situation des personnes LGBT+ toujours persécutées dans le pays constitutif. Seules les associations LGBT+ russes et les ONG oeuvrent à sauver ces personnes, comme le révélait Amnesty International en 2018. 

À LIRE AUSSI : LGBT+ tchétchènes : fragilisé, Macron évite cette fois le sujet face à Poutine

2018 - Ángela Ponce, Miss Espagne, est la première femme transgenre à participer au concours Miss Univers

La représentante de l'Espagne à Miss Univers, avait révolutionné la compétition, qui s’était déroulée le 17 décembre 2018 à Bangkok : elle est devenue la première candidate transgenre de l'histoire. Et bien que de nombreux médias à travers le monde la voyait gagnante, la Miss n’a pas atteint le top 20. Néanmoins, comme elle le confiait à l’issue de la compétition, “je n'ai pas besoin de remporter le concours de Miss Univers. J'ai simplement besoin d'être là”. Ángela Ponce a ajouté sur son compte Instagram : "C'est pour vous, pour ceux qui n'ont pas de visibilité, pas de voix, car nous méritons tous un monde de respect, d'inclusion et de liberté. Et aujourd'hui, je suis ici, représentant fièrement ma nation, toutes les femmes et les droits humains." Ces changements, Ángela y travaillait déjà avant Miss Univers. La jeune femme est employée dans une ONG espagnole consacrée à la communauté LGBT+.

À LIRE AUSSI : Angela Ponce, première candidate trans’ à Miss Univers, n’a pas remporté le titre

2018- Assassinat de l'élue brésilienne Marielle Franco

Elle voulait mettre fin aux violence policières, au racisme, à l'homophobie qui ronge Rio de Janeiro. La conseillère municipale noire et ouvertement lesbienne Marielle Franco représentait un espoir pour les classes populaires et les personnages LGBT+ racisé.e.s du Brésil. Le 14 mars, elle est abattue en pleine rue par plusieurs tirs de balles. Selon le ministre de la sécurité, les balles utilisées dans l’assassinat auraient été volées des années auparavant à la police. Mais en octobre 2019, pour la première fois, le nom de l'actuel président brésilien Jair Bolsonaro est mentionné dans l’affaire.

A LIRE AUSSI : Brésil : deux policiers arrêtés pour l’assassinat de l’élue noire et bisexuelle Marielle Franco

2019 - Taïwan légalise le mariage pour tous

Le 17 mai 2019, Taïwan fait un pas historique en devenant le tout premier pays d’Asie à légaliser le mariage pour tous. Le pays confirme ainsi son statut d’avant-poste progressiste. Deux ans auparavant, la Cour constitutionnelle de Taïwan a rendu un arrêt jugeant anticonstitutionnel l’absence de mariage gay. “Le 17 mai 2019, à Taïwan, l’amour l’a emporté. Nous avons fait un grand pas vers l’égalité réelle, et fait de Taïwan un pays meilleur”, avait écrit la présidente Tsai Ing-wen sur Twitter. En Asie, Taïwan a toujours été l’un des pays les plus avancés en matière d’égalité. Chaque année, à l’automne, une importante Marche des Fiertés s’y tient. Surtout, Taïwan se démarque par son ouverture face à Pékin, qui revendique sa souveraineté sur l’île mais s’illustre par sa répression de la libre expression et le renforcement du contrôle du Parti communiste (PCC) sur la société civile en Chine continentale.

À LIRE AUSSI : 200 couples vont se dire oui à Taïwan

2019 - Claudia Lopez devient la maire de Bogota

Dimanche 27 octobre 2019, Claudia Lopez, a été élue maire de Bogota, capitale de la Colombie. Il s’agit non seulement de la première femme nommée à ce poste mais également d’une femme ouvertement lesbienne. Candidate d’une alliance de gauche entre le parti vert et le pôle démocratique, celle qui prendra ses fonctions le 1er janvier prochain s’est engagée à lutter contre l’insécurité dans la ville et terminer le projet de métro afin de réduire les embouteillages et la pollution. Sa victoire a été particulièrement importante au moment où le pays est dirigé par un parti politique de droite  hostile à l’accord de paix qui a permis le désarmement de la guérilla des Farc en aout 2017, devenu depuis un parti politique. Encore plus récemment, Claudia Lopez a annoncé sur son compte Twitter avoir épousé sa compagne, Angélica Lozano. 

À LIRE AUSSI : Claudia Lopez, première femme élue maire de Bogota… et lesbienne

2019 - Le Gabon devient le 70e pays à criminaliser l'homosexualité

Les relations entre personnes du même sexe sont désormais officiellement interdites au Gabon. Le pays est devenu le 70e à criminaliser l’homosexualité. Une loi, passée en juillet dernier et intégrée au code pénal en octobre, définit désormais les relations homosexuelles comme « contraires aux moeurs ». Elles constituent dès lors une infraction pénale qui entraînera une condamnation pouvant aller jusqu’à six mois de prison ainsi qu’une amende de 5 millions de francs CFA (7621 €). Le pays est le 33e sur les 54 pays d'Afrique à criminaliser l'homosexualité. Une situation qui devient de plus en plus critique pour une grande partie de la communauté LGBT+ du continent qui subit une véritable chasse aux sorcières.

À LIRE AUSSI : Le Gabon est devenu le 70e pays à criminaliser l’homosexualité

Crédit photo : Needpix.com


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail