Abo

justiceGuet-apens meurtrier ciblant des gays : 30 ans de prison mais l'homophobie négligée

Par Youen Tanguy le 22/05/2023
guet-apens,homophobie,justice,procès,villejuif,val-de-marne,meurtre gays,guet apens,guet apens homophobe,circonstance aggravante d'homophobie,meutre gays

Pour le meurtre et la tentative de meurtre commis en 2019 sur deux hommes gays à Villejuif, dans le Val-de-Marne, Sami A. a été condamné à 30 ans de prison. Élément clé de ce dossier, l'homophobie n’a pourtant pas été retenue en tant que circonstance aggravante, comme dans de nombreuses affaires de guets-apens ciblant des hommes gays.

Sami A. pénètre dans le box des accusés. Crâne rasé, barbichette, tatouages aux bras, le jeune homme porte un t-shirt noir, une doudoune sans manches et un jogging gris. Il échange avec son avocat : quelques mots et un sourire. Puis s’assoit, serein, le visage fermé. Difficile d’imaginer que quelques minutes plus tard, il sera condamné à trente ans de réclusion criminelle par la cour d’assises du Val-de-Marne.

Ce Tunisien de 25 ans était jugé du 15 au 19 mai à Créteil pour le meurtre de Gaëtan et une tentative de meurtre sur Fred, deux hommes gays, dans la nuit du 10 au 11 avril 2019 à Villejuif. Un procès qui n’a pas permis de lever le voile sur les zones d’ombre de ce drame. "Je suis arrivée lundi matin avec mon lot d’interrogations, a déclaré l’avocate générale lors de ses réquisitions vendredi. Naïvement, j’attendais des explications, des réponses. Mais nous n’en avons eu, en réalité, que très peu."...