cyril hanounaMarlène Schiappa chez Hanouna : les raisons de la colère des LGBT que la ministre refuse de voir

Par Alexis Patri le 22/01/2019
Marlène schiappa

La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, en charge des LGBTphobies, co-animera ce vendredi 25 janvier une émission spéciale pour le grand débat national avec Cyril Hanouna.

"Un réflexe de Pavlov" parce qu'elle "sort des codes". C'est ainsi que Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes et en charge des LGBTphobies, explique l'indignation qu'elle suscite depuis lundi. La chaîne C8 a en effet annoncé, pour ce vendredi 25 janvier en début de semaine, une édition spéciale de "Balance ton post" autour du grand débat national. Elle sera co-animée par la ministre et Cyril Hanouna.

Marlène Schiappa s'est moquée ce mardi matin sur Europe 1 de celles et ceux qui y voient de "l'info-spectacle". Elle semble oublier que les critiques à son encontre dénoncent également l'homophobie de la floppée d'émissions et de chroniqueurs de son camarade d'antenne. Des dérapages très rarement recardés par l'animateur, puisqu'il en est lui-même à l'origine. Petit rappel des séquences qui devraient interroger la secrétaire d'Etat en charge des LGBTphobies sur sa communication.

L'obsession Matthieu Delormeau

Outé contre gré, le chroniqueur Matthieu Delormeau est depuis plusieurs années le souffre douleur favori de Cyril Hanouna. Une relation dénoncée comme perverse qui est l'occasion régulière des pires sorties homophobes. "Puits sans fond", "four à pine", "nouilles dans le caleçon", "ferme ton cul"... Les rares excuses formulées par le présentateur et les autres chroniqueurs sont toujours suivies de nouvelles insultes.

Par sa présence, Marlène Schiappa légitime un présentateur qui banalise l'homophobie à la télévision. Une belle "sortie des codes".

L'homophobie pour running gag

Cet épisode avait fait grand bruit. Il n'a pas changé grand chose aux émissions de Cyril Hanouna. Il s'était amusé à piéger et moquer des homosexuels en direct. Face à une vague d'indignations, Le CSA s'était saisi du cas et avait condamné l'émission à une amende de trois millions d'euros pour son canular homophobe. Les annonceurs s'étaient alors massivement retirés de la chaîne. Avant de revenir en catimini.

Mais l'homophobie de ses émissions ne se cantonnent à pas un bouc-émissaire ou à une séquence polémique. C'est une lame de fond, avec pour masque l'excuse bien pratique de l'humour. En 2016, l'association des journalistes LGBT (AJL) avait regardé un mois de "Touche Pas A Mon Poste". Son bilan pointait une véritable obsession de Cyril Hanouna pour l'homosexualité. Un constat partagé par d'autres journalistes ayant suivi l'émission assidûment.

A LIRE AUSSI : Hanouna et "TPMP" : le Conseil d'Etat confirme deux des trois sanctions du CSA dont celle du canular homophobe

Des sorties toujours d'actualité

Ce mois-ci, Cyril Hanouna a jugé intéressant de faire débattre ses chroniqueurs sur les risques du coming-out à la télévision. En expert éclairé, le chroniqueur Jean-Michel Maire en a profité pour donner son point de vue : dans le milieu artistique, "dire que tu es gay ça fait branchouille, quand t'es hétéro tu passes pour un beauf". Un cliché tellement usé qu'il semble sorti d'une autre époque.

Sorti de ce "milieu artistique", être gay rime surtout avec discriminations et agressions. Et de quel milieu parle-t-il ? Celui où l'on conseille encore aux artistes de rester dans le placard ? Ou celui où Cyril Hanouna oute des personnes LGBT ? La semaine dernière c'était le chanteur ouvertement gay Bilal Hassani qui faisait les frais de ce café du commercé cathodique.

A LIRE AUSSI : Stop Homophobie poursuit « TPMP People » pour des propos contre Bilal Hassani

L'égalité femmes/hommes en position foetale

Si Jean-Michel Maire passe à son grand désarroi pour un beauf, ce n'est pas parce qu'il est hétéro. C'est, par exemple, parce qu'il embrasse de force des femmes sur la poitrine. La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes s'est peut-être donnée pour mission d'éduquer le chroniqueur à la notion de consentement.

Les émissions animées ou produites par Cyril Hanouna ("Balance Ton Post", "Touche Pas A Mon Poste", "TPMP People"...), sont aussi l'occasion de dangereuses déclarations sur le viol conjugal.

Mais après tout, Cyril Hanouna a aussi dit qu'il "adorerait être gay". Aucune raison, donc, de voir la moindre homophobie dans ses émissions, où la secrétaire d'Etat en charge des LGBTphobies a définitivement toute sa place.

Crédit photo : Eric FEFERBERG/AFP.