facebook

Lil Nas X : encore un round remporté contre les homophobes de Twitter

Lil Nas X

Si le clip de "Industry Baby" en a fait saliver plus d'un, il a aussi attisé la haine de nombreux homophobes. Mais c'était compter sans la célèbre repartie de Lil Nas X.

Avoir du talent n'empêche pas d'être la cible de haine en ligne. Heureusement, Lil Nas X a plus d'une corde à son arc. En plus de rapper et twerker comme il respire, il se transforme en véritable sniper lorsqu'on lui assène une attaque homophobe. Son habileté s'est à nouveau vérifiée après la sortie de son nouveau clip, "Industry Baby", le 23 juillet. Il n'aura pas fallu 24 heures à ses détracteurs pour déblatérer des inepties sans grande originalité sur Twitter.

Lil Nas Bim

L'artiste ne serait selon ces haters qu'un sbire du fameux lobby LGBTQI+ : manipulant les foules comme de vulgaires pantins, il propagerait la parole homosexuelle. Des accusations dont Lil Nas X s'amuse avec la désinvolture qui le caractérise. On l'imagine aisément taper ses réponses, tournant en ridicule les arguments fallacieux, un sourire espiègle sur le visage. "Oui, la manipulation est réelle. Le lobby est réel. Je ne pense simplement pas pas que me voir dans une prison imaginaire avec des hommes qui twerkent puisse amener un homme hétéro à sucer une bite", lâche-t-il du tac au tac.

"Si quelqu'un vous conduit à sucer une bite, c'est que vous en aviez certainement déjà envie"

Puis, après réflexion, il précise : "Toutes les blagues à propos du lobby gay n'ont aucun sens. Si quelqu'un vous amène à sucer une bite, c'est que vous en aviez certainement déjà envie." Que répondre à cela ? Les refoulés auront du mal à se relever.

Lil Nas X est aussi critiqué car le rappeur met en scène des personnes noires et queers, ce que certains voient d'un mauvais oeil. Pour un internaute, il serait en train d'"émasculer les hommes noirs" en les "féminisant". L'homophobie est tellement plus savoureuse, assaisonnée d'une bonne dose de misogynie sur lit de stéréotypes… Pour le coup, le rappeur montre les crocs et déroule un argumentaire acerbe.

"Tu t'accroches à ta masculinité parce que sans elle il ne te reste rien"

"La vérité, c'est qu'il n'y a aucune offense. Tu vois la féminité comme de la faiblesse. Tu n'aimes pas les hommes noirs gays parce que tu as peur que les hommes noirs dans leur ensemble soient perçus comme faibles. Tu t'accroches à ta masculinité parce que sans elle il ne te reste rien." Dans le jargon, c'est ce qu'on appelle un K.-O. technique.

Il faut dire que si notre pharaon du rap maîtrise aussi bien la prose que la punchline, c'est qu'il a de l'entraînement. Déjà à la sortie de son premier titre, "Montero (Call Me By Your Name)", une vague de commentaires insultants l'avait percuté de plein fouet. Au lieu de boire la tasse, il avait répondu en faisant preuve d'esprit et d'un calme olympien. Même chose aux BET Awards lorsqu'il avait partagé un long baiser avec l'un de ses danseurs.

LIRE AUSSI >> VIDÉO. Måneskin revient avec un clip sensuel et sexuel pour « I Wanna Be Your Slave »

LIRE AUSSI >> Koba LaD reprogrammé au festival We Love Green malgré ses propos homophobes

Crédit photo : Lil Nas X via Instagram


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail