PrideMarche des fiertés : le calendrier 2022 des Pride, ville par ville

Par têtu· le 28/03/2022
Pride Inter-LGBT 2021

La belle saison revient et avec elle, celle des Pride ! Ville par ville, têtu· recense ici chaque Marche des fiertés organisée en France, mais aussi leurs déclinaisons : marche lesbienne, Pride des banlieues… Au printemps ou à l'été, la vie est plus gay, alors à votre agenda !

2022 étant une année politique, il y a fort à parier que les Pride de France le seront aussi. Dès le mois d'avril s'ouvre à Lyon le bal des Marches des fiertés LGBTQI+, qui s'intensifiera ensuite pour culminer en juin, mois des Fiertés. Il faudra alors prévoir le pack habituel (crème solaire, bonnes chaussures, bouteille d'eau et drapeau à votre convenance) pour aller marcher à Paris, mais pas seulement. Alors pour ne pas louper la marche de votre ville, on vous a préparé un agenda qui sera mis à jour tout au long de la saison. Et si vous avez une manifestation à nous signaler, qu'elle soit gay, lesbienne, trans ou tout simplement queer, n'hésitez pas à nous envoyer les infos ! (à contact@tetu.com).

À lire aussi : Marche des Fiertés 2022 : la Pride de Paris-Île-de-France a une date

Samedi 23 avril 2022 à Paris : Marche lesbienne

"Après le succès et l'impact de la première Marche Lesbienne annuelle ayant eut lieu le 25 avril 2021, Libération Lesbienne organise la prochaine. Celle-ci se déroulera le 23 avril 2022 à Paris et débutera à 13h, place de la Nation", nous informe le collectif fondé l'an dernier "afin d'assurer la continuité des Marches Lesbiennes annuelles". Et d'annoncer : "Nous marcherons afin de continuer de faire pression le gouvernement et réaffirmer nos positions sur l'accès aux libertés et mêmes droits concernant la parentalité et la procréation".

À lire aussi : "Marche lesbienne" : plusieurs milliers de personnes ont défilé à Paris en faveur de la PMA pour toutes

Samedi 23 avril à Lyon : Marche pour la fierté lesbienne

Le collectif Lesbiennes contre le patriarcat de Lyon organise une Dyke March, ou marche pour la fierté lesbienne, le samedi 23 avril au départ de la place Louis-Pradel (1er arrondissement). Mot d'ordre, forcément d'actualité en pleine période électorale : "Lesbiennes contre l'extrême-droite !". Pour aider "à la bonne organisation de la manifestation (accessibilité, matériel, etc)", une cagnotte de dons a été mise en place.

Mardi 26 avril à Marseille : Marche lesbienne

Les Assises Lesbiennes de Marseille appellent "toutes les lesbiennes, gouines et bies à descendre dans la rue le mardi 26 avril, jour dit de la 'visibilité lesbienne'", à 19h sur le Vieux Port. Mot d'ordre : "Plus que pour la visibilité, nous appelons surtout à marcher contre la lesbophobie et contre le système hétéropatriacal qui régit nos vies."

Samedi 14 mai : ExisTransInter à Paris

"L'ExisTransInter, la marche annuelle des personnes trans, intersexes et de celles qui les soutiennent, revient après les deux ans d'absence qu'a imposés la pandémie du Covid", nous annonce son organisation. Mot d'ordre : "On vise l'autonomie, pas la survie". La marche partira à Paris de la place de l'Opéra en direction de la place du Châtelet.

Samedi 14 mai : Orléans, Angers, Niort, Villefranche-de-Rouergue

Le Groupe Action Gay et Lesbien d'Orléans appelle à une 9e marche de l'égalité contre l'homophobie et la transphobie à partir de 14h30 au départ de la Place de Gaulle.

Rendez-vous dès 11h à Angers pour l'ouverture du Village des fiertés, suivie à partir de 14h d'une Pride organisée par Quazar, le Centre Lesbien, Gay, Bi, Trans et Intersexe+ d'Angers et du Maine-et-Loire. Le soir à compter de 23h, une Pride Night est organisée au Chabada.

Plusieurs associations locales organisent une Marche des Fiertés à Niort à partir de la Place de la Brèche à 13h30, ainsi qu'un "Village des Visibilités".

Dans l'Aveyron, le collectif Les Bonnes Débroussailleuses organise pour la deuxième fois une Marche des fiertés à Villefranche-de-Rouergue, à partir de 14h depuis la place Saint-Jean "pour une déambulation festive et revendicative afin de rendre visible les questions LGBTQIA+ en milieu rural".

Samedi 21 mai : Reims, Saint-Brieuc, Rodez, Poitiers

Cinq associations LGBTQIA+ (Égayons Nous, Ex Aequo, le MAG, Saga, SOS Homophobie et AIDES Champagne-Ardennes) organisent une Marche des Fiertés à Reims, au départ du square Colbert à 14 heures, ainsi qu'un village associatif. Plus de détails à venir.

"La Marche des fiertés arrive dans les Côtes-d’Armor", peut enfin titrer fièrement Ouest France. Une première, donc, pour la ville de Saint-Brieuc, qui partira à 14 heures du parc des Promenades. La marche est organisée par le collectif "Fiertés plurielles", qui prévoit de terminer la journée par un village des associations, place du Guesclin.

"La communauté LGBTQI+ a l'intention d'organiser la première marche des fiertés à Rodez samedi 21 mai 2022, à l'initiative de l'association Alertes 12 et avec le soutien du Planning familial de l'Aveyron", annonce Centre Presse. Ce sera la première Marche des fiertés organisée dans la préfecture de l'Aveyron.

Pour Poitiers, le Centre LGBTI du Poitou annonce également une marche le 21 mai, à partir de 14h.

Samedi 28 mai : Marche des Fiertés de Grenoble

À partir de 15h s'élance la Marche des fiertés de Grenoble, derrière le mot d'ordre : "LGBTI de tous pays,
queers, immigré·es, putes, marginalisé·es, prenons le micro, saisissons les journaux !"
Un village associatif est organisé sur le Jardin de Ville.

Samedi 21 mai : Marche pour la visibilité LGBTQI+ à La Réunion

Excellente nouvelle pour La Réunion qui, après avoir organisé en 2021 sa première marche pour la visibilité LGBTQI+, réitère cette année.

À lire aussi : Pourquoi la marche des visibilités LGBTQI+ de La Réunion est historique

Samedi 21 mai : "Belgian Pride" à Bruxelles

"La Belgian Pride fait son come back !", annonce le site de l'organisation, qui dévoile le thème de la marche cette année dans la capitale de Belgique : "'OPEN' ! Il résonne comme un appel à plus d’inclusivité, de respect et d’égalité pour les personnes LGBTI+. Ouvrons-nous à l’autre, à son respect, son consentement mais aussi à la culture et à la fête !".

Samedi 4 juin : Lille, Rennes, Périgueux, Nancy, La Rochelle, Clermont-Ferrand, Troyes

À Lille, rendez-vous dès 13h place de la République pour la 25e Marche des fiertés de la capitale du Nord.

Rennes accueille quant à elle sa 27e Marche des fiertés. La manifestation partira de l’esplanade Charles de Gaulle à 14h, avec pour mot d'ordre : "Éducation, Justice, Santé : renforcez nos droits, appliquez les lois, on ne reculera pas".

"La première Marche des fiertés de Dordogne aura lieu le 4 juin à Périgueux", annonce France Bleu. "Nous sommes très fiers d'oser se réunir cette année pour la première marche des fiertés en Dordogne", annonce à la radio Maryse Gnahoui, étudiante en droit et représentante du collectif Fier.e.s ensemble Dordogne, qui organise la première Pride du Périgord.

En Lorraine, "rendez-vous le 4 juin 2022 pour une Marche des Fiertés de folie à Nancy ! On vous en dit plus bientôt...", a annoncé le collectif Équinoxe Nancy.

Pour la deuxième année, La Rochelle aura sa Marche des Fiertés le 4 juin, au départ à 14h30 du Quai de la Georgette. Auparavant, les associations organisatrices tiendront plusieurs manifestations dans le cadre de la "Quinzaine Arc-En-Ciel" du 17 mai au 3 juin, avec notamment un "Village Associatif LGBTQIA+".

À Clermont-Ferrand, le collectif Outrecuidance Auvergne appelle à une "Marche des fiertés féministe, queer et radicale", à partir de 15h sur la place de Jaude. Une marche qui s'inscrit "dans un 'week-end' Pride aux côtés de la marche Nocturne du vendredi soir et de la soirée Après Pride du samedi soir au Fotomat".

Troyes accueille sa deuxième Pride, à partir de 14h place de l'Hôtel de ville. "Venez déguisé·es avec des sifflets/confettis !", conseille le collectif Echo féministes en amont de la marche.

Samedi 4 juin : Pride des banlieues à Saint-Denis

En Seine-Saint-Denis, la Pride des banlieues revient deux ans après sa première édition, crise sanitaire oblige. Le mouvement réclame cette année en particulier (lire le manifeste ici) de "créer 10.000 places en hébergements d'urgence en Seine-Saint-Denis", de "former tous·tes les agent·es en contact avec le public à l'accueil et l’accompagnement des personnes LGBTQI+" et d'"accompagner tous·tes les bénéficiaires de l'hébergement d'urgence vers un logement pérenne"

À lire aussi : Marche des fiertés à Saint-Denis : "La banlieue aussi a une vie queer"

Samedi 11 juin : Lyon, Arras, Compiègne, Mende, Le Havre

Le Collectif Fiertés en Lutte organise la Marche des fiertés de Lyon et appelle sur sa page Facebook à "soutenir l'organisation financièrement et nous permettre d'agir pour l'accessibilité de l'événement, pour la rémunération des artistes pendant la Quinzaine ou encore pour le confort de nos bénévoles et la sécurité de la Marche", via une cagnotte.

La 9e Marche des Fiertés du Pas-de-Calais se tient à Arras. Au-delà, la ville accueille le "Arras Pride-Festival des Fiertés" du 7 au 12 juin, dont le programme se trouve ici.

Dans l'Oise, l'appel à une Marche des fiertés LGBT+ est lancé "au départ du château de Compiègne le 11 juin à 14h", pour "une grande marche festive et pacifiste" afin de "réaffirmer notre volonté de vivre dans l’amour et dans l’acceptation de nous-mêmes, des autres, de nos différences".

À Mende se tient la première Marche des Fiertés de Lozère, organisée par le collectif TaPaGe avec l’aide du Planning Familial 48. Rendez-vous en début d’après-midi dans le parc de Wunsidiel, avant un départ à 15h de la Marche.

La Havre accueille cette année sa première Marche des fiertés. Rendez-vous à l'université à 14h30.

Dimanche 12 juin : Marche des Fiertés de Bordeaux 

Le départ de la Marche est donné à 14h depuis le Parc des angéliques (niveau Jardin Botanique) de Bordeaux, derrière le mot d'ordre : "À nos identités plurielles !"

Samedi 18 juin : Strasbourg, Metz, Rouen, Dieppe

Rendez-vous le samedi 18 juin pour l'édition 2022 de la Marche des Visibilités LGBTI de Strasbourg, organisée par le Collectif FestiGays, au départ à 14h30 de la Place de l'Université. Un village associatif sera également organisé.

En Lorraine voisine, même date pour le Metz Pride Day 2022 organisé par l'association Couleurs Gaies. Le village associatif ouvre à midi et la marche part à 15h30 de la place de la République.

En Normandie, le Centre lgbti+ de Rouen - Fiertés Colorées annonce une "journée des fiertés" et une marche à Rouen.

En Normandie, l'association God Save The Queer organise la première Journée des Fiertés de Dieppe, de 9h30 à 18h30 au parc François Mitterrand.

Dimanche 19 juin : "Pride radicale"

Après sa première édition le 20 juin 2021, la "Pride Radicale" annonce son retour à Paris. "Dans le contexte actuel, nous avons encore des revendications à porter dans la rue", explique l'organisation de la marche qui se veut "antiraciste et anticapitaliste".

À lire aussi : À la "contre-Pride" de Paris, l'antiracisme et l'anticapitalisme s'affichent à part

Samedi 25 juin : Paris-Île-de-France, Montpellier et Biarritz

L'Inter-LGBT a annoncé la date de la Marche des Fiertés d'Île-de-France 2022, comme d'habitude le dernier samedi de juin. Le cortège partira du 12è arrondissement de Paris, métro Michel Bizot contrairement à l'année dernière où le défilé est parti de Pantin.

"Mettons la haine hors de combat !" L’Association Fierté Montpellier Pride appelle à manifester "dès 12h00, et jusqu’à 23h30, sur le Peyrou pour l’Apéro".

À Biarritz, l'association Les Bascos organise sa 22e Marche des Fiertés. Rendez-vous à partir de midi sur l'esplanade du Phare pour l'ouverture du village associatif, et à 16h pour le départ de la Pride.

Samedi 2 juillet : Marseille, Toulouse, Quimper, Perpignan, Saint-Etienne, Landes

Le collectif Pride Marseille nous annonce sa Marche des fiertés pour le premier samedi de juillet, ainsi que "deux semaines d'événements culturels et festifs dans toute la ville portés par les associations et les commerces, et le festival de musique électro Longchamp Prive Live les vendredi 1er juillet et samedi 2 juillet au Parc Longchamp".

L’édition 2022 de la Marche des Fiertés de Toulouse, organisée par l’association PRIDE Toulouse, partira de la Place du Capitole où se tiendra également un du Village des Fiertés.

Après la première Pride des Côtes-d'Armor en mai, la Bretagne double la mise en plein été avec Quimper, dans le Finistère. "Sachez que la première Marche des fiertés arrive le samedi 2 juillet", annonce ainsi France Bleu, "avec des chars, de la restauration et boissons avec le Bar le Cent Logique, un grand village associatif et beaucoup d'animations l’après-midi en centre ville de Quimper, sans oublier des concerts avec notamment la chanteuse "Songe" et un 'AfterPride' le soir après 1h00 du matin au Club le Majestic à Quimper". Riche programme pour "Queer Amann" !

Pour la première fois dans les Pyrénées-Orientales, Perpignan accueillera également sa marche des Fiertés dont le départ est prévu à 16h30 place de la Catalogne.

Huit associations organisent le même jour une marche à Saint-Etienne. "C'était la seule ville de plus de 100 000 habitants à ne pas avoir de Marche des fiertés", souffle auprès de France Bleu Jérôme Masagosa, président de Triangle rose.

À Saint-Paul-lès-Dax se tient la deuxième Marche des fiertés landaise, avec pour mot d'ordre cette année : "Pas d'extrême droite pour nos droits ! Les ruraux·les ne sont pas fachos". Le village associatif ouvre à 10h30 dans le parc de la mairie, avant un pique-nique des Fiertés puis le début de la marche à 15h.

Samedi 16 juillet : Pride des Campagnes à Chevenelles

Dans la Vienne, Chevennelles accueille "Fiertés rurales", Marche des fiertés en milieu rural, avec à partir de 14h "défilé en tracteurs et charrettes accompagné d’une fanfare" avant un dîner et une soirée festive au château de la Gabillère.

Samedi 24 septembre : Pau

"L’association paloise LGBT+ Arcolan annonce l’organisation de la première gay Pride à Pau, le 24 septembre prochain", rapporte La République des Pyrénées.

À lire aussi : La Pride 2021 en 50 photos festives et politiques

Crédit photo : Pride Inter-LGBT 2021, par Elodie Hervé